Principes directeurs

Considérations relatives à la mise en oeuvre

Le moment et les modalités de la reprise du dépistage doivent être déterminés en fonction de facteurs locaux, notamment :

  • la disponibilité des ressources et l’incidence sur ces ressources (p. ex., l’EPI, la dotation en personnel et l’espace physique);
  • les tendances locales de l’infection par le virus de la COVID-19, y compris les recommandations de santé publique et la vulnérabilité locale spécifique à l’infection (p. ex., nouvelles infections dans les populations éloignées ou isolées);
  • les décisions des gouvernements provinciaux et territoriaux et les directives de reprise des services du système de santé et de contrôle des infections.

La mise en place de services de dépistage résilients exige une prise de décision concertée dans un ensemble complexe de cadres sanitaires et sociaux, mais peut être remise en question par des données changeantes ou limitées.

  • Les données relatives aux programmes de dépistage peuvent être utilisées pour fournir un historique des volumes de tests, des taux de détection d’anomalies et des taux de détection de cancers, qui peut servir à élaborer des stratégies propres aux territoires de compétence.
  • Les données disponibles à l’échelle communautaire peuvent être mises à profit pour comprendre les variations locales dans les services de dépistage (p. ex., la capacité d’évaluer les temps d’attente pour le dépistage ou l’accès aux soins primaires à l’aide des variables sociodémographiques, des variables géographiques et des indices de privation).

Intégration de l’équité pour créer des services et des programmes de dépistage résilients

Les inégalités courantes dans l’accès à un dépistage de qualité, opportun et sûr dans tout le pays peuvent être exacerbées en période de pression particulière sur le système de santé. Reconnaissant que la pandémie de COVID-19 a fait en sorte que certaines populations, telles que les personnes âgées, les populations racialisées, les personnes de la communauté LGTBQ2S+, les personnes vivant avec un handicap et les femmes, sont plus susceptibles d’obtenir de mauvais résultats en matière de santé, les efforts pour soutenir la résilience du dépistage devraient être centrés sur la lutte contre ces inégalités. Dans le but de réduire les disparités et de ne pas creuser davantage le fossé, les principes d’équité suivants sont proposés comme guide pour intégrer une approche d’équité en santé à la préparation à la pandémie, à la réponse qui y est apportée et au rétablissement des services dans le cadre du dépistage.

Principes directeurs en matière d’équité

Pour comprendre les besoins des populations mal desservies, il faut dialoguer avec ces personnes, ces communautés et leurs organisations représentatives.

  • Il est important de réfléchir à la manière dont le pouvoir et les privilèges d’une personne peuvent être à la fois perçus et exercés lorsqu’on communique avec des personnes admissibles au dépistage.
  • Une collaboration étroite avec les communautés permet de mieux comprendre leurs besoins, d’avancer ensemble vers des solutions réalisables et d’améliorer la confiance dans le système de santé. Il est ainsi possible d’élaborer des approches de soins respectueuses et appropriées sur le plan culturel et de contribuer à améliorer la participation au dépistage.
  • En permettant aux participants au dépistage de contribuer en connaissance de cause aux décisions relatives aux soins et aux traitements, on peut garantir que les services de santé sont fournis de manière holistique, digne et respectueuse.
  • Il est important de reconnaître les différentes inégalités qui peuvent exister entre les communautés – urbaines, rurales et éloignées.
  • Les restrictions de voyage qui ont été mises en place en réponse à la pandémie de COVID-19 doivent être prises en compte lors de l’évaluation de la prestation de services de dépistage aux personnes qui résident dans des zones rurales et éloignées.

Il est important de reconnaître que l’accès aux méthodes d’autoprélèvement et au dépistage mobile du cancer peut permettre de dispenser des soins dans la communauté ou à proximité de celle-ci, mais qu’il ne permet pas nécessairement de surmonter tous les obstacles systémiques tels que les infrastructures (y compris les systèmes d’information et d’approvisionnement/de distribution), ainsi que le racisme systémique et d’autres expériences personnelles et intergénérationnelles de traumatisme.

Plus d’info

Pour obtenir de plus amples renseignements ainsi que la liste des références, téléchargez le document d’orientation intitulé Gestion des services de dépistage du cancer pendant la pandémie de COVID-19 et mise en place de services de dépistage résilients, plus sûrs et équitables.

Des ressources relatives à la COVID-19 sont disponibles afin d’appuyer et d’optimiser la restauration du dépistage.