Offre de programmes de dépistage du cancer dans une culture de la sécurité

Les pratiques de prévention et de contrôle des infections doivent être guidées par les politiques et procédures provinciales et territoriales, afin de poursuivre le dépistage du cancer de manière sûre et efficace.

Recommandation n° 1 : Veiller à ce que les participants au dépistage et le personnel portent des masques et prévoir des postes de désinfection des mains.

Principales données probantes et considérations relatives à la mise en œuvre

  • La formation à la gestion de l’équipement de protection individuelle (EPI) et des stocks d’EPI est recommandée par la European Society of Gastrointestinal Endoscopy (ESGE) et la European Society of Gastroenterology and Endoscopy Nurses and Associates (ESGENA).
  • Pour les examens d’endoscopie, la British Society of Gastroenterology recommande l’utilisation d’un EPI amélioré pour les examens endoscopiques de l’appareil digestif supérieur. L’utilisation d’un EPI pour les examens de l’appareil digestif inférieur doit tenir compte du risque, des symptômes et du résultat du dépistage de la COVID-19 du participant au dépistage.

Recommandation n° 2 : S’assurer que des centres de dépistage sont créés de manière à permettre le flux des patients, un éloignement physique suffisant et le maintien d’un environnement propre.

Principales données probantes et considérations relatives à la mise en œuvre

  • Un nettoyage en profondeur intensif doit être effectué pour protéger le personnel et les participants au dépistage.
  • Améliorer la mise en place et le fonctionnement des centres de dépistage, au moyen des mesures suivantes :
    • Protections en plexiglas
    • Éloignement physique
    • Marquage des endroits où se tenir dans les ascenseurs
    • Limite du nombre de personnes dans les zones communes et les salles d’attente
    • Utilisation d’espaces sûrs à l’extérieur (p. ex., véhicule personnel, zone d’attente extérieure désignée) pour réduire le temps d’attente à l’intérieur
    • Prévision de temps supplémentaire entre les rendez-vous afin de garantir suffisamment de temps pour le nettoyage et de réduire les temps d’attente
  • L’évaluation des individus pour l’exposition à la COVID-19 et les symptômes de l’infection avant la participation au dépistage ou à l’évaluation du cancer peuvent réduire le risque d’exposition pour le personnel et les autres individus.

Recommandation n° 3 : Effectuer une évaluation préalable des symptômes de la COVID-19 et des expositions possibles avant le test de dépistage en personne.

Principales données probantes et considérations relatives à la mise en œuvre

  • Le cas échéant, consulter les directives techniques disponibles pour les activités liées aux soins de santé mises en œuvre par les ministères provinciaux et territoriaux de la santé.
  • Dépistage et surveillance des signes et des risques de COVID-19, tels que le dépistage chez les participants avant l’examen, leur suivi après l’examen et l’évaluation quotidienne des signes ou symptômes d’infection chez le personnel.
  • Suivre les directives locales de santé publique pour mettre au point une approche permettant d’isoler et de tester les patients à haut risque ou infectés.
  • Il convient de rappeler aux participants au dépistage les protocoles relatifs à la COVID-19 avant leur rendez-vous.

Recommandation n° 4 : Tous les fournisseurs de soins de santé devraient jouer un rôle dans la communication des renseignements récents sur les pratiques de contrôle des infections dans leur cadre clinique et dans la réponse aux préoccupations des participants au dépistage.

Principales données probantes et considérations relatives à la mise en œuvre

  • Il est essentiel que les unités et cliniques d’endoscopie GI en milieu hospitalier et communautaire créent et respectent une stratégie soigneusement conçue en matière de prévention et de contrôle des infections (PCI).
    • Toutes les unités et cliniques d’endoscopie GI doivent avoir une politique de PCI qui s’aligne sur les directives des hôpitaux, des régions ou des provinces/territoires.
    • Toutes les unités et cliniques d’endoscopie GI doivent surveiller les modifications apportées aux directives hospitalières, régionales ou provinciales et ajuster leur politique de PCI en conséquence.
  • Les membres de l’équipe de soins, qui comprend les participants au dépistage, sont encouragés à signaler les préoccupations et les incidents liés au contrôle des infections chez les participants au dépistage et à y donner suite.
  • Les incidents sont communiqués au participant au dépistage ou à sa famille dès qu’ils sont connus et documentés.
  • Les incidents sont analysés et traités par des équipes interdisciplinaires qui incluent les patients.

Plus d’info

Pour obtenir de plus amples renseignements ainsi que la liste des références, téléchargez le document d’orientation intitulé Gestion des services de dépistage du cancer pendant la pandémie de COVID-19 et mise en place de services de dépistage résilients, plus sûrs et équitables.

Des ressources relatives à la COVID-19 sont disponibles afin d’appuyer et d’optimiser la restauration du dépistage.