Boîte à outils des modèles de soins

Soins distribués

Un modèle de soins distribués repose sur du personnel infirmier, des cliniciens et des professionnels paramédicaux pour fournir des services de cancérologie, avec le soutien d’un spécialiste du cancer, en cas de besoin. Les modèles de soins distribués sont utilisés dans les centres de cancérologie tertiaires et communautaires. Ils peuvent comprendre des cliniques virtuelles ou en personne, dirigées par du personnel infirmier en pratique avancée ayant une formation spécialisée.

image infirmier

Plusieurs essais randomisés ont comparé les soins de suivi traditionnels en milieu hospitalier dispensés par un médecin aux soins dirigés par du personnel infirmier spécialisé, que ce soit virtuellement (téléphone ou vidéo) ou en personne. Aucune différence entre les deux types de soins n’a pu être mise en évidence quant au temps écoulé avant la détection d’une récidive; toutefois, les soins dirigés par du personnel infirmier ont non seulement permis une réduction des coûts pour le système de santé, mais également une amélioration du bien-être du patient1-6.

Les modèles de soins distribués offrent plusieurs avantages, notamment :

  • Un potentiel d’amélioration de l’accès à des soins conformes à la culture et aux valeurs d’une personne, grâce au recours à des services fournis localement;
  • Une plus grande équité en matière de soins pour les patients qui habitent loin d’un centre de cancérologie;
  • La disponibilité de soins coordonnés, entre les équipes de soins contre le cancer et les équipes de soins primaires, pour les patients sans médecin de famille;
  • Une meilleure utilisation des ressources ainsi qu’une réduction des coûts pour le système de soins et du nombre de visites auprès de spécialistes;
  • Une plus grande continuité des soins, grâce à l’intégration de la coordination avec les équipes de soins primaires, avec les professionnels paramédicaux, avec les équipes de soins communautaires, ainsi qu’avec les patients et leur famille;
  • Une optimisation du champ d’exercice des FSS, menant souvent à une meilleure satisfaction au travail7.

Les membres du personnel infirmier praticien travaillant pour BC Cancer sont autorisés à exploiter des pratiques médicales indépendantes couvertes par le régime d’assurance médicale de la Colombie-Britannique. Titulaires d’une maîtrise et d’une formation clinique avancée, ils prennent en charge des patients ayant reçu un diagnostic de cancer et n’ayant pas de médecin de famille, sans que l’aiguillage d’un oncologue ne soit nécessaire.

Avec une formation spéciale en prestation de soins contre le cancer, ils peuvent prescrire des examens diagnostiques, diagnostiquer un cancer et prescrire (la plupart) des médicaments. Ils surveillent également les effets à court terme et à long terme du cancer et de son traitement, et dépistent une éventuelle récidive. Ils peuvent, si nécessaire, demander conseil à des oncologues relativement à la santé de leurs patients.

Le modèle faisant appel à du personnel infirmier praticien en soins primaires favorise la prestation de soins connectés et réduit le besoin de rendez-vous réguliers avec un oncologue dans la phase postérieure au traitement.

En savoir plus sur le modèle de champ d’exercice du personnel infirmier praticien en soins primaires de la Colombie-Britannique8 (en anglais seulement)

Le personnel infirmier praticien spécialisé en oncologie exerce dans le cadre d’un champ d’exercice comparable à celui des cliniciens en oncologie. En réponse aux pénuries de CPO, ce personnel est employé dans certains centres communautaires de cancérologie en Alberta. Dans le cadre de ce modèle, une infirmière praticienne d’un centre de cancérologie tertiaire se connecte à l’établissement communautaire, par l’intermédiaire du réseau de télésanté, pour tenir une clinique hebdomadaire. L’infirmière autorisée de l’établissement participe au rendez-vous clinique virtuel avec l’infirmière praticienne, ainsi qu’avec le patient. L’infirmière praticienne assiste également l’équipe communautaire, virtuellement, en dehors des heures de la clinique.

Le modèle de soins virtuels dirigé par du personnel infirmier praticien contribue :

  • À accroître les ressources des établissements communautaires, permettant ainsi de résoudre les problèmes de capacité dans les centres tertiaires;
  • À maîtriser la progression de la maladie et à augmenter les aiguillages vers des soins palliatifs à domicile pour les patients recevant un traitement;
  • À améliorer l’accès à des soins équitables, en connectant virtuellement les patients qui vivent à distance d’un centre de cancérologie.

Les soins virtuels dirigés par du personnel infirmier praticien, en Alberta, sont organisés sous la forme d’un modèle de réseau.

En savoir plus sur les modèles de soins

Communiquer avec le responsable du modèle de l’Alberta 

Les patients qui suivent un traitement contre le cancer ont besoin d’avoir accès à une assistance 24 heures sur 24, en cas de crise ou d’urgence. Le programme CAREchart@home de Bayshore est un programme de soutien après les heures de service destiné aux patients recevant un traitement à action générale ou une radiothérapie. Les patients peuvent se connecter virtuellement en direct à une infirmière ou à un infirmier qui les aidera à prendre en charge leurs symptômes, par l’intermédiaire d’une application de santé numérique, sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone. Avant une visite, les patients sont également invités à répondre à des questions concernant leurs symptômes.

Les patients inscrits auprès de Bayshore ont ainsi accès à des soins 24 heures sur 24, 365 jours par an. Ces services sont disponibles dans plus de 70 hôpitaux en Ontario. Les services CAREchart@home sont gérés à l’aide de lignes directrices fondées sur des données probantes par des infirmières en oncologie autorisées.

Le programme de Bayshore permet ce qui suit :

  • Accéder en temps réel aux dossiers de santé partagés des patients et des patientes, l’équipe de soins étant ainsi en mesure de surveiller leur situation et d’effectuer, si nécessaire, un suivi, ce qui s’avère essentiel pour la coordination des soins;
  • Transmettre un rapport en temps réel aux membres de l’équipe de soins du patient, après chaque visite, afin de veiller à ce que tous les renseignements pertinents sur le cas soient partagés de manière confidentielle;
  • Aider les patients atteints d’un cancer à gérer leurs symptômes, réduisant ainsi le recours aux oncologues, tout en offrant des soins de soutien à ceux qui vivent loin de l’hôpital;
  • Éviter les visites inutiles aux urgences, ce qui améliore la satisfaction des patients.

En savoir plus sur le modèle CAREchart@home de Bayshore en Ontario9

La prise en charge des cancers hématologiques, comme les leucémies, les lymphomes et les myélomes, est complexe et nécessite que des spécialistes de plusieurs disciplines participent à la planification. Étant donné que le traitement peut durer des années, il est important de trouver des moyens de répondre aux besoins à long terme des patients. Dans le cadre d’une initiative d’amélioration de la qualité, Action Cancer Ontario de Santé Ontario a examiné les rôles des équipes multidisciplinaires impliquées dans les soins de ces patients. Cet examen a servi à étayer des changements permettant d’optimiser le rôle des infirmières autorisées, des infirmières praticiennes, ainsi que des auxiliaires médicaux. La supervision de la planification, des traitements et du suivi est assurée par des hématologues, des oncologues ou des médecins transplantologues.

Bien que propre à l’hématologie maligne, ce modèle pourrait être étendu à d’autres populations de patients présentant des besoins complexes.

Le modèle d’hématologie maligne complexe de l’Ontario est organisé comme une clinique multidisciplinaire.

En savoir plus sur les modèles de soins

En savoir plus sur le programme d’hématologie maligne complexe de l’Ontario10 (en anglais seulement).

  1. Williamson, S., Beaver, K., Gardner, A., Martin-Hirsch, P. (2018). Telephone follow-up after treatment for endometrial cancer: A qualitative study of patients’ and clinical nurse specialists’ experiences in the ENDCAT trial. Eur J Oncol Nurs, 34, 61-67. 
  2. Beaver, K., Williamson, S., Sutton, C. J., Gardner, A., Martin-Hirsch, P. (2020). Endometrial cancer patients’ preferences for follow-up after treatment: A cross-sectional survey. Eur J Oncol Nurs, 45(101722), 101722.
  3. Beaver, K., Williamson, S., Sutton, C. et coll. (2017). Comparing hospital and telephone follow-up for patients treated for stage-I endometrial cancer (ENDCAT trial): a randomised, multicentre, non-inferiority trial. BJOG, 124(1), 150-160.
  4. Cohen, P. A., Webb, P. M., King, M. et coll. (2021). Getting the MOST out of follow-up: a randomized controlled trial comparing 3 monthly nurse led follow-up via telehealth, including monitoring CA125 and patient reported outcomes using the MOST (Measure of Ovarian Symptoms and Treatment concerns) with routine clinic based or telehealth follow-up, after completion of first line chemotherapy in patients with epithelial ovarian cancer. Int J Gynecol Cancer. Publication en ligne : ijgc-2021-002999.
  5. Schenker, Y., Althouse, A. D., Rosenzweig, M. et coll. (2021). Effect of an oncology nurse-led primary palliative care intervention on patients with advanced cancer: The CONNECT cluster randomized clinical trial: The CONNECT cluster randomized clinical trial. JAMA Intern Med, 181(11), 1451-1460.
  6. Komatsu, H., Yagasaki, K., Yamaguchi, T. et coll. (2020). Effects of a nurse-led medication self-management programme in women with oral treatments for metastatic breast cancer: A mixed-method randomised controlled trial. Eur J Oncol Nurs, 47(101780), 101780.
  7. Nelson, S., Turnbull, J., Bainbridge, L. et coll. (2014). Optimisation des champs d’exercice : De nouveaux modèles de soins pour un nouveau système de soins de santé. Académie canadienne des sciences de la santé. Consulté le 22 novembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.cahs-acss.ca/wp-content/uploads/2014/08/Optimizing-Scopes-of-Practice_REPORT-French.pdf.
  8. BC Cancer. Primary Care Nurse Practitioners. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : http://www.bccancer.bc.ca/our-services/services/primary-care.
  9. Bayshore Soins de santé. CareChart. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.bayshore.ca/fr/services/gouvernement/carechart/?gclid=CjwKCAjw7fuJBhBdEiwA2lLMYeRHHHTW01oLkWjEuxEeotQ1xyCr14JRceToJfkl_rnOhyYHhVqg4RoCIFEQAvD_BwE.
  10. Santé Ontario (Action Cancer Ontario). (Mars 2017). Complex Malignant Hematology Models of Care: Recommendations for Changes in the Roles and Composition of the Multidisciplinary Team and the Setting of Care to Improve Access for Patients in Ontario. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.cancercareontario.ca/en/guidelines-advice/types-of-cancer/43051%5d.
  11. BC Cancer. Community Oncology Network. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse : http://www.bccancer.bc.ca/health-professionals/networks/community-oncology-network.
  12. Horizon Santé-Nord. Traitement du cancer. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse : https://hsnsudbury.ca/fr/Services-et-sp%C3%A9cialit%C3%A9s/Traitement-du-cancer.
  13. BC Cancer. General Practitioner in Oncology Education Program. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : http://www.bccancer.bc.ca/health-professionals/networks/family-practice-oncology-network/general-practitioner-in-oncology-education-program.
  14. BC Cancer. Family Practice Oncology Network. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : http://www.bccancer.bc.ca/health-professionals/networks/family-practice-oncology-network.
  15. Santé Ontario (Action Cancer Ontario). Advanced Practice Nursing Toolkit. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : https://www.cancercareontario.ca/fr/guidelines-advice/treatment-modality/nursing-care/advanced-practice-nursing-toolkit.
  16. Santé Ontario (Action Cancer Ontario). Programme de soins infirmiers oncologiques. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse : https://www.cancercareontario.ca/fr/propos-action-cancer-ontario/programmes/services-cliniques/programme-soins-infirmiers-oncologiques.
  17. Université du Manitoba. Cancer Care Enhanced Skills Residency. Consulté le 2 décembre 2021. Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : https://umanitoba.ca/medicine/department-family-medicine/cancer-care-enhanced-skills-residency