Boîte à outils des modèles de soins

Cliniques multidisciplinaires

Les cliniques multidisciplinaires ont recours à une approche intégrée de la planification et de la prestation des services de cancérologie. Elles sont gérées au sein d’un centre de cancérologie unique et sont habituellement composées de plusieurs services ou de plusieurs programmes (par exemple radiothérapie ou oncologie médicale, pharmacie, psychologie, etc.) et de membres de chaque équipe.

Un aspect clé de ces modèles est la structure administrative globale, qui met l’accent sur l’intégration et sur la coordination des services cliniques. C’est cet aspect des cliniques multidisciplinaires qui favorise, de manière unique, les soins centrés sur la personne, tous les services étant coordonnés en fonction des besoins du patient, par opposition à l’organisation indépendante de chaque discipline, notamment sur le plan des rendez-vous, fournissant des soins contre le cancer.

Le rôle de coordonnateur des soins ainsi que l’élaboration de cadres clairs de communication et de coordination jouent un rôle essentiel lors de la mise en œuvre, particulièrement dans les cas où des soins spécialisés sont dispensés simultanément3.

Les données probantes indiquent que l’organisation des soins dans le cadre d’une approche clinique multidisciplinaire augmente la satisfaction des patients, ainsi que l’efficacité de la prestation des soins. Le modèle limite la nécessité des transitions de patients entre les fournisseurs de soins de santé (FSS), ainsi que la prestation de services qui doublonnent, notamment les examens. Il favorise également un accès rapide des patients à des soins complémentaires dispensés par des diététistes, des orthophonistes et des psychologues3.

Comme dans le cas du modèle de réseau, les cliniques multidisciplinaires nécessitent des processus de gouvernance à plusieurs échelons tenant compte des effectifs et des capacités des professions concernées. Les défis administratifs, tels que les cadres de rémunération, la coordination des horaires et l’attribution des locaux, nécessitent un examen attentif et peuvent être un facteur limitant le succès.

Construire une équipe de soins centrée sur la personne

medecin et casse tetePour être véritablement centrées sur la personne, les équipes de soins doivent intégrer toutes les disciplines impliquées dans les soins d’un patient; il s’agit notamment des spécialistes en oncologie – par exemple, les radio-oncologues, les oncologues médicaux et les chirurgiens – ainsi que des radiologues, des pathologistes, des pharmaciens, des spécialistes des soins palliatifs et du personnel infirmier. Les professionnels paramédicaux, par exemple les psychologues, les travailleurs sociaux, les diététistes, ainsi que les intervenants-pivots, veillent à ce que les patients aient accès aux services dont ils ont besoin, au moment opportun. Bien que les soins primaires ne soient pas nécessairement intégrés à tous les modèles cliniques étudiés, leur ajout améliore considérablement la connexion des soins.

En savoir plus.

La Saskatchewan Cancer Agency a mis en place, à l’échelle de la province, des cliniques et des « disease site groups » (DSG) (groupes spécialisés dans le traitement d’un type de cancer), avec comme objectif la prestation de soins multidisciplinaires, par siège de la maladie, aux patients, de la consultation initiale aux soins de suivi. Le modèle intègre des tables rondes multidisciplinaires à propos d’une tumeur particulière, garantissant que les traitements sont fournis dans le respect des lignes directrices en matière de pratiques exemplaires.

Le cadre DSG a été créé pour les cancers du poumon, du sein, gastro-intestinal, génito-urinaire, gynécologique et hématologique et une clinique a été établie pour le cancer gastro-intestinal.

Afin d’assurer un accès équitable aux soins pour les patients vivant dans des régions rurales et éloignées, la clinique a la capacité de les prendre en charge, en personne ou virtuellement. Des intervenants-pivots, possédant les compétences culturelles appropriées pour orienter les membres des collectivités des Premières Nations et des Métis, en vue d’améliorer l’utilisation des services au sein de ces groupes [insérer le lien vers la page des Premières Nations, des Inuits et des Métis] se sont ajoutés aux intervenants-pivots d’origine du programme11.

Bien que la mise en place et l’évaluation du modèle soient toujours en cours, la Saskatchewan Cancer Agency a d’ores et déjà noté qu’il offrait les avantages suivants :

  • Une approche améliorée des soins centrés sur le patient;
  • Une approche plus collaborative de la prise en charge des patients et la capacité de répondre à leurs questions médicales et à leurs demandes d’assistance, ainsi qu’à celles des familles;
  • Une diminution du nombre de visites de patients à la clinique, grâce à une approche coordonnée de la planification des rendez-vous;
  • Des prises de décision plus pertinentes par les FSS, grâce à l’approche interdisciplinaire de la planification des soins;
  • Une plus grande efficacité des flux de travail, y compris en matière d’évaluation diagnostique, d’aiguillage et de coordination des traitements;
  • Une diminution des temps d’attente avant le traitement.

Pour communiquer avec le responsable du modèle de la Saskatchewan Cancer Agency.

La prise en charge des cancers hématologiques, comme les leucémies, les lymphomes et les myélomes, est complexe et nécessite que des spécialistes de plusieurs disciplines participent à la planification. Étant donné que le traitement peut durer des années, il est important de trouver des moyens de répondre aux besoins à long terme des patients.

Dans le cadre d’une initiative d’amélioration de la qualité, Action Cancer Ontario de Santé Ontario a examiné les rôles des équipes multidisciplinaires impliquées dans les soins de ces patients. Cet examen a servi à étayer des changements permettant d’optimiser le rôle des infirmières autorisées, des infirmières praticiennes, ainsi que des auxiliaires médicaux. La supervision de la planification, des traitements et du suivi est assurée par des hématologues, des oncologues ou des médecins transplantologues.

Une fois pleinement mis en œuvre, le modèle :

  • Permettra de veiller à ce que les membres de l’équipe de soins puissent exercer dans l’intégralité de leur champ d’exercice;
  • Permettra de déplacer, pour les patients admissibles, une partie de la charge de travail du système, des services en milieu hospitalier, gourmands en ressources, vers les soins ambulatoires;
  • Facilitera la collaboration entre les membres de l’équipe de soins, permettant ainsi un meilleur équilibre de la charge de travail;
  • Permettra de veiller à ce que les patients aient accès, en temps opportun, à des soins de grande qualité, aussi près que possible de leur domicile;
  • Fera progresser la prestation des services et augmentera les capacités pour les patients à l’avenir;
  • Optimisera l’utilisation des ressources en soins de santé.

Bien que propre à l’hématologie maligne, ce modèle pourrait être étendu à d’autres populations de patients présentant des besoins complexes.

Le modèle d’hématologie maligne complexe de l’Ontario élargit également le champ d’exercice du personnel infirmier, ainsi que celui des autres membres de l’équipe de soins. Pour en savoir plus.

En savoir plus sur le programme d’hématologie maligne complexe de l’Ontario<sup12 (en anglais seulement).

Références

  1. Andermann A. Taking action on the social determinants of health in clinical practice: a framework for health professionals. CMAJ. 2016;188(17-18):E474-E483.
  2. Riley-Behringer M, Davis MM, Werner JJ, Fagnan LJ, Stange KC. The evolving collaborative relationship between Practice-based Research Networks (PBRNs) and clinical and translational science awardees (CTSAs). J Clin Transl Sci. 2017;1(5):301-309.
  3. Stone CJL, Vaid HM, Selvam R, Ashworth A, Robinson A, Digby GC. Multidisciplinary clinics in lung cancer care: A systematic review. Clin Lung Cancer. 2018;19(4):323-330.e3.
  4. Brown BB, Patel C, McInnes E, Mays N, Young J, Haines M. The effectiveness of clinical networks in improving quality of care and patient outcomes: a systematic review of quantitative and qualitative studies. BMC Health Serv Res. 2016;16(1).
  5. Hunter RM, Davie C, Rudd A, et al. Impact on clinical and cost outcomes of a centralized approach to acute stroke care in London: A comparative effectiveness before and after model. PLoS One. 2013;8(8):e70420.
  6. Reeders J, Ashoka Menon V, Mani A, George M. Clinical profiles and survival outcomes of patients with well-differentiated neuroendocrine tumors at a health network in new South Wales, Australia: Retrospective study. JMIR Cancer. 2019;5(2):e12849.
  7. Tremblay D, Touati N, Roberge D, et al. Understanding cancer networks better to implement them more effectively: a mixed methods multi-case study. Implement Sci. 2016;11(1):39.
  8. Labbe C, Martel S, Fournier B, Saint-Pierre C. P1.15-13 wait times for diagnosis and treatment of lung cancer across the province of Quebec, Canada. J Thorac Oncol. 2018;13(10):S615-S616.
  9. Ministère de la Santé et des Services sociaux. Cadre de référence pour la mise en place de réseaux par siège tumoral. Accessed December 2, 2021. https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002357
  10. Canadian Hospice Palliative Care Association. Innovative Models of Integrated Hospice Palliative Care, the Way Forward Initiative: An Integrated Palliative Approach to Care.; 2013. Accessed November 24, 2021. http://www.hpcintegration.ca/media/40546/TWF-innovative-models-report-Eng-webfinal-2.pdf
  11. Sedgewick JR, Ali A, Badea A, Carr T, Groot G. Service providers’ perceptions of support needs for Indigenous cancer patients in Saskatchewan: a needs assessment. BMC Health Serv. Res. 2021;21(1)
  12. Ontario Health (Cancer Care Ontario). Complex Malignant Hematology Models of Care: Recommendations for Changes in the Roles and Composition of the Multidisciplinary Team and the Setting of Care to Improve Access for Patients in Ontario – March 2017. Accessed December 2, 2021. https://www.cancercareontario.ca/en/guidelines-advice/types-of-cancer/43051%5d