La voie du rétablissement : le cancer à l’ère de la COVID-19

Résoudre la pénurie de ressources humaines dans le secteur de la santé

Explorer les actions nécessaires pour résoudre la pénurie de ressources humaines dans le secteur de la santé :

  1. Remédier aux pénuries de personnel
  2. Cibler et réduire les points de rupture de capacité
  3. Se concentrer sur la formation, le recrutement et la rétention

1. Remédier aux pénuries de personnel

Il faut plus de praticiens pour faire face à l’augmentation à court terme de la demande de services de soins contre le cancer. Pour remédier à la pénurie actuelle, certains territoires de compétence ont embauché des infirmières à la retraite, encouragé les techniciens et les praticiens employés, intégré davantage d’étudiants en sciences infirmières et de stagiaires internationaux dans le système, et mis en œuvre des stratégies de substitution de la main-d’œuvre (p. ex. la formation d’ambulanciers paramédicaux pour dispenser des soins palliatifs).

Solutions de partout au Canada :

2. Cibler et réduire les points de rupture de capacité

Au sein du système de lutte contre le cancer, certains prestataires peuvent accuser un retard important alors que d’autres, dans le même secteur, disposent de capacités. La centralisation de l’admission des patients atteints de cancer en vue de leur diagnostic et de leur traitement permettrait de soulager certains points de pression et d’optimiser les capacités disponibles dans l’ensemble du système. La capacité de pointe pourrait être améliorée en proposant des activités fréquentes et à faible risque (p. ex. coloscopies, imagerie) dans un cadre ambulatoire ou non hospitalier. Le transfert d’interventions non oncologiques moins intensives, telles que les opérations en lien avec la cataracte et des hernies, vers des centres de chirurgie ambulatoire contribuerait également à libérer des chambres d’hôpital pour les patients atteints de cancer.

Solutions de partout au Canada :

3. Se concentrer sur la formation, le recrutement et la rétention

Les exigences de formation pluriannuelle pour les techniciens, les infirmières et les médecins limitent la rapidité avec laquelle le système peut intégrer de nouvelles cohortes de travailleurs. Le relèvement des limites d’inscription aux programmes canadiens de soins infirmiers donnerait à un plus grand nombre de personnes la possibilité de recevoir une formation avancée et augmenterait le nombre de personnes hautement qualifiées disponibles pour occuper les postes vacants. Des approches normalisées de la planification de la main-d’œuvre pourraient également contribuer à garantir que le bon mélange de compétences et d’expériences se retrouve dans les équipes chargées de la lutte contre le cancer partout au pays.

De plus, la modification des politiques d’immigration afin d’accélérer l’arrivée de travailleurs qualifiés dans le domaine des soins du cancer en provenance d’autres pays pourrait contribuer à accroître rapidement la capacité et empêcher les provinces et les territoires du Canada de marauder dans leurs ressources humaines respectives, tactique qui a pour effet de déplacer les pénuries au lieu de les résoudre.

Solutions de partout au Canada :

Partagez vos solutions

Votre organisation met-elle en place des pratiques innovantes pour résoudre la pénurie de ressources humaines dans le secteur de la santé, se préparer à la recrudescence des cas de cancer ou exploiter le potentiel des technologies numériques?

Communiquez avec nous pour soumettre votre projet en vue de son inclusion future dans ce produit numérique.