Interventions axées sur l’équité visant à accroître la participation au dépistage du cancer colorectal

Trois stratégies clés peuvent être utilisées en vue d’accroître les taux globaux de dépistage du cancer colorectal

Principales stratégies visant à augmenter les taux de dépistage du cancer colorectal

Trois stratégies clés peuvent être utilisées en vue d’accroître les taux globaux de dépistage du cancer colorectal. Il s’agit, premièrement, de mieux faire connaître les services de dépistage existants et de sensibiliser la population à leur importance en vue d’accroître la demande pour ces services, en encourageant un plus grand nombre de gens à demander un dépistage. Il s’agit, ensuite, de veiller à ce que les services soient facilement disponibles, lorsqu’ils sont nécessaires, en vue d’accroître l’accès de la population au dépistage. Enfin, il s’agit d’offrir une formation ciblée aux professionnels de la santé, pour obtenir qu’ils recommandent plus souvent à leurs patients de subir un dépistage.


Interventions visant à augmenter la demande au sein de la population

icôneLes rappels adressés aux participants, par exemple sous la forme de lettres, de cartes postales ou d’appels téléphoniques, contribuent à accroître la participation au dépistage. Des renseignements de suivi sur les avantages du dépistage ou une aide à la prise de rendez-vous peuvent également améliorer la participation. Des communications directes émanant des fournisseurs de soins de santé, ou d’autres rappels personnalisés, sont particulièrement efficaces pour les populations à faible revenu.

Interventions à plusieurs volets

Les interventions mettant en jeu plus d’une approche se sont avérées plus efficaces, et ce, pour l’ensemble des groupes de population, que celles qui n’intégraient qu’un seul volet, en particulier lorsque l’on combinait des démarches relevant de différents domaines stratégiques. On obtient, par exemple, des taux de dépistage plus élevés en combinant l’envoi de rappels aux participants en vue d’accroître la demande, avec l’envoi de trousses de test par la poste afin d’obtenir un accès plus important.

icôneLes petits médias, comme des vidéos ou des documents imprimés (par exemple des documents à distribuer, des lettres ou des brochures) s’avèrent plus efficaces que les médias de masse (par exemple des publicités à la télévision, à la radio, dans des magazines ou sur des panneaux d’affichage) pour encourager tous les groupes de population à subir un dépistage. Ces contenus peuvent être personnalisés pour des populations particulières, en les traduisant, en les adaptant à la culture ciblée ou en utilisant un langage simple.

icôneLa formation s’avère efficace pour tous les groupes de population, en particulier lorsqu’elle est dispensée sur une base individuelle, par exemple lorsqu’un fournisseur de soins de santé explique à un participant, en termes simples, les avantages du dépistage ou aide une personne à s’y retrouver dans le système de santé.

La formation collective peut également être efficace parmi les populations à faible revenu, les minorités visibles et les immigrants. Des promoteurs de la santé non professionnels, jouissant de la confiance de la collectivité dont ils sont issus, peuvent dispenser une formation de groupe s’inscrivant dans une perspective culturelle qu’ils partagent avec leur public, ce qui peut accroître la sensibilisation et combattre les idées fausses, avec, à la clé, un accroissement de la participation au dépistage.


Interventions visant à augmenter l’accès au sein de la population

icôneL’atténuation des obstacles structurels rendant difficile l’accès aux services de dépistage joue un rôle essentiel. Il peut notamment s’agir de procédures administratives déroutantes, de problèmes d’horaire, d’un manque de cliniques commodes pour les participants ou de barrières linguistiques. S’assurer de la disponibilité des contenus et des services en plusieurs langues ou de leur distribution par l’entremise de cliniques mobiles peut également contribuer à accroître l’accès au dépistage.

icôneL’un des moyens de réduire les obstacles consiste à envoyer directement par la poste des trousses de test fécal aux participants; en effet, les personnes qui reçoivent des trousses sont deux fois plus susceptibles d’effectuer le test, par rapport à celles qui reçoivent uniquement une lettre. La possibilité offerte aux participants d’effectuer le prélèvement requis à domicile, à l’horaire qui leur convient, permet également de réduire les interactions en personne avec les fournisseurs de soins de santé, ce qui est particulièrement pertinent pendant les périodes de forte pression sur le système de santé, comme la pandémie de COVID-19.

icôneAux États-Unis, des études ont montré qu’une réduction des coûts directs assumés par les participants, en renonçant à facturer les frais médicaux, voire en offrant un dépistage totalement gratuit, permettait d’accroître la participation de certains groupes, notamment les populations à faible revenu, les minorités visibles, les immigrants et les populations vivant dans des zones éloignées et rurales. Bien que les frais médicaux directs ne constituent pas une préoccupation aussi importante au Canada, la réduction des coûts associés, que constituent notamment les frais de transport, de stationnement ou de garde d’enfants, peut s’avérer efficace.


Interventions visant à accroître la recommandation du dépistage par les fournisseurs de soins de santé

icôneLe recours à des systèmes de rappels et d’invitations à un nouveau rendez-vous, signalant à un fournisseur de soins de santé, par exemple par l’entremise du dossier médical électronique ou d’un courriel,  qu’il est temps que l’un de ses patients subisse un dépistage ou que la date du dépistage est dépassée, lui permet de suivre plus facilement la situation de ses patients en matière de dépistage. Lorsqu’elle est combinée avec une recommandation et un suivi personnels, cette intervention s’avère très efficace, et ce, dans tous les groupes de population.

icôneLa formation et l’éducation des fournisseurs de soins de santé sur la façon de proposer des services de dépistage à différents groupes de population jouent également un rôle essentiel. Des outils d’évaluation et de rétroaction peuvent aider les fournisseurs de soins de santé à évaluer leur rendement et à améliorer la façon dont ils offrent des services de dépistage. Ces interventions s’avèrent particulièrement efficaces pour les fournisseurs de soins de santé desservant des populations à faible revenu, vivant dans des régions rurales et éloignées ou appartenant à des minorités visibles.