Séance pédagogique : protocoles du CAP sur les biopsies mammaires au trocart

Dans cette vidéo de 2015, le Dr SenGupta parle des biopsies mammaires au trocart, notamment de la corrélation entre la taille de l’échantillon et les taux de reclassement à la hausse

Regardez le Dr Sandip SenGupta parler des biopsies mammaires au trocart, notamment de la corrélation entre la taille de l’échantillon et les taux de reclassement à la hausse. Il aborde également les sujets suivants :

  • l’importance des corrélations entre l’imagerie et la pathologie;
  • certains problèmes de diagnostic et de prise en charge;
  • les éléments à inclure dans le rapport de pathologie chirurgicale;
  • l’assurance et l’amélioration de la qualité en pathologie du sein.

Sandip SenGupta, M.D., FRCPC, FCAP, CCPE, est sous-chef et professeur au Département de pathologie et de médecine moléculaire de l’Université Queen’s à Kingston (Ontario, Canada). Il a terminé en 1983 son cursus médical de premier cycle à l’Université d’Ottawa, puis a suivi un cursus de second cycle en pathologie générale à l’Université Queen’s, où il est membre du corps enseignant à temps plein à la Faculté des sciences de la santé depuis 1988. Depuis 2012, il est nommé conjointement au Département d’oncologie. Le Dr SenGupta a été président de l’Association du personnel médical de l’Hôpital général de Kingston et de l’Hôpital Hôtel-Dieu, président de l’Ontario Association of Pathologists et président de l’Association canadienne des pathologistes. Il préside le groupe d’experts pluridisciplinaire national sur la pathologie et la stadification du cancer du sein au Partenariat canadien contre le cancer.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique sur les protocoles du CAP concernant les biopsies mammaires au trocart (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.