Politiques de vaccination contre le VPH

Possibilités d’accroître la vaccination contre le VPH

Malgré les avancées réalisées dans le cadre de la vaccination contre le VPH, il est possible d’améliorer les taux de vaccination en apportant des changements aux politiques. Les mesures précises visant à traiter ces questions constituent des éléments clés du Plan d’action pour l’élimination du cancer du col de l’utérus au Canada, 2020-2030.

Abordabilité

  • Pour accroître les taux de vaccination contre le VPH, il est impératif que le vaccin soit offert aux personnes qui n’ont pas eu accès à des programmes en milieu scolaire ou qui n’ont pas reçu le vaccin car leur parent ou tuteur n’avait pas donné son consentement.
  • Cela est également important pour les personnes qui ne sont pas admissibles à un programme de rattrapage, ou qui n’y ont pas accès.
  • Pour accroître les taux de vaccination, le vaccin doit être financé par le gouvernement pour les personnes résidant au Canada.

Acceptabilité

  • L’expérience du bénéficiaire du vaccin doit également être prise en compte. On sait peu de choses sur la façon dont l’administration du vaccin influe sur la participation à la vaccination, ni sur la volonté des enfants de recevoir les doses subséquentes du vaccin, ce qui importe peut-être encore plus.
  • Il est important de créer des expériences de vaccination positives pour les enfants afin d’accroître les taux de vaccination. La vaccination doit avoir lieu dans un endroit confortable, privé et adapté à la culture.
  • L’attitude du personnel infirmier et du personnel enseignant représente également un facteur important qui contribue à l’expérience de vaccination d’un enfant. Certaines études indiquent qu’une formation supplémentaire serait bénéfique pour permettre au personnel infirmier de satisfaire aux besoins des élèves pendant le processus de vaccination.