Dépistage du cancer colorectal au Canada : 2021-2022

Accès aux tests

Les tests de dépistage du cancer colorectal peuvent être obtenus par le biais de différentes méthodes. Sept provinces et deux territoires envoient les trousses de test aux personnes participant au programme, certains territoires de compétence le faisant automatiquement, d’autres ne les envoyant que sur demande. Certains territoires de compétence permettent aux personnes participant au programme d’obtenir leur trousse de test par l’intermédiaire d’hôpitaux communautaires et de centres de santé, de cliniques sans rendez-vous et/ou de laboratoires.

Accès aux tests de dépistage du cancer colorectal

Province ou territoire Accès au test Envoi de la trousse par la poste : Automatiquement  Envoi de la trousse par la poste : Sur demande Lieu de cueillette de la trousse si cette dernière n’est pas envoyée par la poste Formulaire de demande requis
Yn Trousses disponibles dans tous les hôpitaux communautaires, dans les centres de santé communautaires et auprès du programme
Par téléphone, par télécopieur ou en ligne
T.N.‑O. L’inclusion dans le programme de dépistage organisé est fonction des données du DME de la personne*. TFi envoyé directement aux personnes résidant dans les grands centres où le programme est actif Auprès du FSP
Le personnel infirmier ou les représentants en santé communautaire distribuent les trousses du programme dans les petites collectivités*.
✓*
Nt Auprès du FSP
C.‑B. Au laboratoire
Alb. La demande peut être obtenue dans une clinique sans rendez-vous. Au laboratoire
Sask.
TFi envoyé par la poste à tous les clients âgés de 50 ans à 74 ans détenant une carte d’assurance-maladie à jour de la Saskatchewan
Au laboratoire
Man. Le programme envoie automatiquement des trousses de test aux personnes admissibles. Il est également possible de demander une trousse de test en communiquant avec ColonCheck.
Le programme envoie des trousses de RSOS par la poste aux personnes admissibles, puis envoie des lettres de rappel si le prélèvement n’a pas été effectué dans les 56 jours.

Les personnes admissibles et leur FSP peuvent également demander qu’une trousse soit envoyée au domicile de la personne.
Récupération possible auprès du programme ColonCheck
Ont. Les personnes qui n’ont pas de FSP peuvent appeler Télésanté Ontario ou se rendre auprès d’un autobus de dépistage mobile (dans certaines régions) qui, sous réserve d’admissibilité, soumettra une demande de TFi au laboratoire, à la suite de quoi ce dernier adressera la trousse de TFi à la personne.
Si la personne est admissible au dépistage, le FSP soumettra la demande de TFi au laboratoire qui adressera la trousse à la personne.
Qc Auprès du centre de collecte des échantillons
Auprès du programme, en présentant la lettre d’invitation
N.‑B. Suite à la réception d’un questionnaire de sélection dûment rempli, le programme envoie, par la poste, une trousse de TFi à toutes les personnes admissibles.
Les personnes invitées rempliront un questionnaire de sélection et le programme leur enverra par la poste une trousse de TFi, sous réserve d’admissibilité.
N.‑É.
Trousse de TFi initiale envoyée 2 semaines après l’envoi de la lettre d’invitation. Envoi d’une trousse de TFi aux personnes à leur date d’anniversaire, lorsque l’âge correspond à un chiffre pair
Î.‑P.‑É. Envoi par la poste, par le programme, ou récupération directe dans les centres de santé, les cliniques sans rendez-vous ou les cabinets des FSP.
Trousse envoyée par la poste au participant, qui peut aussi venir la chercher

Par téléphone, par télécopie ou en ligne
La personne peut venir chercher la trousse dans l’un des 12 centres de santé répartis dans la province.
Elle peut également la récupérer auprès de bon nombre de FSP et de cliniques sans rendez-vous.
T.‑N.‑L. Le directeur ou la directrice médical(e) agit en tant que médecin traitant pour le TFi.
Accès direct par téléphone (sans frais) ou par courriel

T.N.-O. : * Dans les collectivités plus importantes, les personnes peuvent devoir consulter préalablement leur FSP pour obtenir une recommandation ou une demande, puis se rendre dans un laboratoire pour obtenir une trousse.
N.-B. : ^ La personne doit remplir et renvoyer le questionnaire d’admissibilité (enveloppe préaffranchie fournie).


Trois provinces et un territoire exigent que les personnes participant au programme aient un fournisseur de soins primaires (FSP) pour recevoir un test; la plupart des territoires de compétence n’ayant pas une telle exigence aident les personnes à entrer en relation avec un FSP, si elles ont besoin d’un suivi.

Processus de dépistage du cancer colorectal pour les personnes qui n’ont pas de fournisseur de soins primaires

Province ou territoire Rôle du FSP pour l’accès au test FSP requis pour accéder au test Réception des résultats Détermination d’un FSP si un suivi est nécessaire
Yn ·        Trousses fournies par le FSP
·        Le FSP peut communiquer avec le programme pour demander qu’une trousse soit envoyée à ses patients. La trousse sera accompagnée d’une lettre indiquant que c’est leur FSP qui en a demandé l’envoi.
·    Demandes subséquentes envoyées par la poste par le programme.
·    Si la personne n’a pas de FSP, le programme la référera à un médecin qui effectuera le suivi tout au long du parcours de dépistage.
T.N.‑O. ·        Les trousses ne peuvent être obtenues qu’auprès d’un FSP (médecin, infirmière ou infirmière en santé communautaire) Directement à partir du programme de dépistage ·    Les personnes dont le TFi a donné un résultat positif sont aiguillées vers le programme d’endoscopie et vers l’équipe d’orientation en matière de soins contre le cancer*.
Nt ·        Les trousses ne peuvent être obtenues que d’un FSP (médecin, infirmière praticienne ou infirmière en santé communautaire). ·    FSP nécessaire pour accéder au test de dépistage
C.‑B. ·        Première demande effectuée par le FSP
·        Demandes subséquentes envoyées par la poste par le programme
·    FSP nécessaire pour accéder au test de dépistage
Alb. ·        Demande effectuée par le FSP ·    FSP nécessaire pour accéder au test de dépistage
Sask. ·   Recommandation d’un FSP non requise
·   Le FSP peut commander un test, qui sera récupéré par le participant.
·    On demande aux personnes d’indiquer le nom de leur FSP sur le formulaire, lorsqu’elles retournent leur trousse.
·    Si aucun nom n’est mentionné, on encourage la personne à consulter un FSP pour un suivi, parmi ceux et celles figurant sur une liste de FSP prenant de nouveaux patients dans leur région.
·    Le programme travaille également en partenariat avec un certain nombre de cliniques sans rendez-vous, pour faciliter la mise en relation de la personne avec un FSP.
Man. ·   Recommandation d’un FSP non requise
·   Le FSP peut communiquer avec le programme pour demander qu’une trousse soit envoyée à ses patients. La trousse sera accompagnée d’une lettre indiquant que c’est le FSP qui en a demandé l’envoi.
ColonCheck gère le résultat du test, y compris son envoi et l’orientation en coloscopie pour les personnes ayant obtenu un résultat positif à leur test. FSP préférable, mais pas obligatoire ·        Le programme facilitera l’orientation des personnes n’ayant pas de FSP vers le service Trouver un médecin.
Ont. ·        Demande soumise par le FSP (médecin de famille ou infirmière praticienne), ou par Télésanté Ontario ou par l’autobus offrant des services mobiles de dépistage (pour les participants n’ayant pas de FSP) ·        Action Cancer Ontario envoie leur résultat à toutes les personnes ayant passé un TFi, y compris celles qui y ont accédé par l’entremise d’un autobus mobile.
·        Pour les personnes qui accèdent à un TFi par l’entremise de l’autobus mobile de Hamilton Niagara Haldimand Brant, le FSP leur fournit également directement les résultats et gère le suivi.
·      Le programme communique par courrier et par téléphone avec les personnes n’ayant pas de FSP et leur en attribue un qui prendra en charge le suivi.
·      Le programme tient à jour la liste des FSP qui ont accepté d’assister les personnes qui n’en ont pas, mobilisant, au besoin, nos programmes régionaux de cancérologie et nos responsables régionaux des soins primaires.
Qc ·   Dépistage opportuniste : demande de trousse effectuée par le FSP*
·   Dépistage organisé dans le cadre du programme : participation du FSP non requise
N.‑B. · Recommandation d’un FSP non requise
· Les FSP sont encouragés à promouvoir la participation au programme de dépistage.
Toutes les personnes ayant participé au programme sont informées de leurs résultats par ce dernier. ·        Une coloscopie est organisée, par le programme, pour toutes les personnes ayant obtenu un résultat positif à leur TFi.
·        Suite à une coloscopie, toutes les anomalies sont prises en charge par l’endoscopiste.
·        Les personnes n’ayant pas de FSP sont encouragées à s’inscrire au registre provincial des patients n’ayant pas de médecin désigné.
N.‑É. ·   Recommandation d’un FSP non requise
·   Le FSP encourage ses patients à participer au programme.
TFi disponible uniquement dans le cadre du programme organisé.
·        FSP non nécessaire : le programme coordonne le suivi de toutes les personnes ayant participé, indépendamment du fait qu’elles aient ou non un FSP.
Î.‑P.‑É. ·   Recommandation d’un FSP non requise Oui, par lettre ·      Si une personne n’a pas de FSP, le programme la mettra en relation avec un FSP pouvant prendre en charge le processus de suivi.
·      Les coordonnées du FSP seront envoyées à la personne avec son compte rendu de résultat.
T.‑N.‑L. ·   Recommandation d’un FSP non requise
Le FSP peut soumettre une recommandation par télécopie au programme, qui enverra la trousse par la poste au participant.
·        Suivi coordonné par le programme; FSP non nécessaire (le directeur ou la directrice médical[e] du programme agit comme médecin traitant).

Qc : * Travail en cours sur une stratégie d’accès élargi, en mode opportuniste, pour les personnes qui n’ont pas facilement accès à un FSP


Dans de nombreux territoires de compétence, la capacité en coloscopie est limitée et les délais d’attente pour passer cet examen, après des résultats de dépistage anormaux, dépassent l’objectif national établi à 60 jours. Six provinces et deux territoires limitent l’utilisation de la coloscopie comme test principal pour le dépistage chez les personnes présentant un risque moyen.

Limitation de l’accès à la coloscopie pour le dépistage primaire chez les personnes présentant un risque moyen

Province ou territoire Limitation de l’accès Limitation de l’accès envisagée ou prévue  Aucun plan de limitation de l’accès à l’heure actuelle  Lignes directrices sur l’utilisation du TFi et de la coloscopie pour le dépistage chez les personnes présentant un risque moyen
Yn Les lignes directrices en vigueur indiquent que les personnes présentant un risque moyen devraient se soumettre à un test de TFi; toutefois, ces lignes directrices ne sont pas obligatoirement appliquées.
T.N.‑O. ✓      Recommandation requise
Nt ✓      Recommandation requise Les lignes directrices en vigueur indiquent que le dépistage des personnes présentant un risque moyen se fait par TFi. Les coloscopies sont effectuées à l’extérieur du territoire, pour de nombreuses collectivités du Nunavut.
C.‑B. Recommandations de dépistage énoncées par les lignes directrices du Guidelines and Protocols Advisory Committee (GPAC) de la Colombie-Britannique
Alb. ✓      Recommandation requise Forte recommandation de l’utilisation d’un TFi pour les personnes présentant un risque moyen
Sask. Les lignes directrices en vigueur indiquent que les personnes présentant un risque moyen devraient se soumettre à un test de TFi; toutefois, ces lignes directrices ne sont pas obligatoirement appliquées.
Man. Pas de plan en ce sens à l’heure actuelle, mais fortes recommandations pour l’utilisation des tests de RSOS pour les personnes présentant un risque moyen
Ont. ✓* ✓ Stratégies supplémentaires toujours à l’étude Le programme continue de déconseiller la coloscopie, comme méthode de dépistage, chez les personnes présentant un risque moyen. Nous avons renforcé ce message à l’intention des FSS et des établissements pratiquant la coloscopie, pour aider le système à gérer la situation pendant la pandémie.
Qc
N.‑B. Le TFi n’est disponible que par le biais du Programme de dépistage du cancer du côlon du Nouveau-Brunswick. Les lignes directrices en vigueur ne recommandent pas la coloscopie, comme méthode de dépistage primaire des personnes présentant un risque moyen.
N.‑É. ✓      TFi fortement encouragé Forte recommandation de l’utilisation d’un TFi pour les personnes présentant un risque moyen. Le dépistage par coloscopie chez les personnes présentant un risque moyen est fortement déconseillé.
Î.‑P.‑É. ✓      TFi fortement encouragé Les lignes directrices en vigueur indiquent que le dépistage chez les personnes présentant un risque moyen doit être effectué au moyen d’un TFi.
T.‑N.‑L. ✓      TFi fortement encouragé

Ont. : * Dans le contexte du passage au TFi, Action Cancer Ontario (ACO) de Santé Ontario a ajusté les modèles de financement de la coloscopie pour s’assurer que les endoscopistes sont adéquatement financés pour les procédures de coloscopie à haut rendement (cas de TFi positif).

Précédent : Programmes
Suivant : Suivi diagnostique