Séance pédagogique : protocoles du CAP sur le syndrome de Lynch 2019

Dans cette vidéo, le Dr Pollett parle des protocoles du CAP concernant le syndrome de Lynch, du repérage des patients et de l’immunohistochimie

Regardez le Dr Aaron Pollett parler des protocoles du CAP concernant le syndrome de Lynch. Il évoque également le repérage des patients potentiellement atteints du syndrome de Lynch et l’évaluation immunohistochimique réflexe du système de réparation des mésappariements en Ontario.

Aaron Pollett, M.D., M. Sc., FRCPC, est responsable provincial du Programme de pathologie et de médecine en laboratoire d’Action Cancer Ontario. Il est anatomopathologiste et codirecteur de la Division de génétique médicale diagnostique de l’hôpital Mount Sinai de Toronto (Ontario, Canada) et professeur agrégé au sein du Département de médecine de laboratoire et de biopathologie de l’Université de Toronto. Titulaire d’une maîtrise du Département des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto, il s’intéresse tout particulièrement aux pathologies gastro-intestinales et à l’informatique appliquée à la pathologie. Il est le pathologiste examinateur du Familial Gastrointestinal Cancer Registry (FGICR) [registre du cancer familial gastro-intestinal] et de l’Ontario Familial Colon Cancer Registry (OFCCR) [registre du cancer familial du côlon de l’Ontario]. Ces registres ont été créés en vue d’analyser le fondement génétique des cancers gastro-intestinaux.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique sur les protocoles du CAP concernant le syndrome de Lynch (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.