Séance pédagogique : protocoles du CAP sur le carcinome de l’endomètre 2015

Dans cette vidéo de 2015, le Dr Gilks parle des protocoles du CAP pour l’examen des échantillons de patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre

Regardez le Dr Blake Gilks parler des protocoles du CAP pour l’examen des échantillons de carcinome de l’endomètre. Il aborde les sujets suivants pendant cette séance :

  • comprendre l’importance émergente du siège de la tumeur;
  • étudier les différences entre l’envahissement du stroma cervical et l’implantation dans la muqueuse cervicale et leurs effets sur la stadification;
  • comprendre les problèmes liés à l’attribution du type histologique et au diagnostic des carcinomes mixtes;
  • évaluer la profondeur de l’envahissement en milieu difficile;
  • diagnostiquer la perte de protéine MMR;
  • noter les évolutions récentes de la génomique du carcinome de l’endomètre.

Blake Gilks, M.D., FRCPC, est professeur au Département de pathologie et de médecine de laboratoire de l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Colombie-Britannique, Canada). Il travaille aux services cliniques à la Division d’anatomopathologie du Vancouver General Hospital, où il est directeur médical régional des Laboratoires et chef du Département de pathologie et de médecine de laboratoire. Diplômé en 1982 de l’école de médecine de l’Université Dalhousie à Halifax (Nouvelle-Écosse), il a effectué une résidence en anatomopathologie à l’Université de la Colombie-Britannique, puis obtenu des bourses de recherche en gynécopathologie et en pathologie moléculaire du Massachusetts General Hospital et du Fox Chase Cancer Center. Le Dr Gilks est cofondateur du Genetic Pathology Evaluation Centre et d’OvCaRe, une équipe pluridisciplinaire étudiant le cancer de l’ovaire. Il est également cofondateur et codirecteur du programme Contrôle canadien de la qualité en immunohistochimie.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique sur les protocoles du CAP concernant le cancer de l’endomètre (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.