Séance pédagogique : protocoles du CAP sur les cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve 2019

Dans cette vidéo de 2019, la Dre Hoang parle des nouveaux protocoles du CAP relatifs aux cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve

Regardez la Dre Lien Hoang parler des nouveaux protocoles du CAP relatifs aux cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve, ainsi que des facteurs à considérer au moment de remplir les listes de contrôle. Elle parle des sujets suivants:

  • procédures
  • type histologique et des dimensions de la tumeur
  • grades tumoraux, des marges
  • envahissement lymphovasculaire
  • caractéristiques additionnelles
  • ganglions
  • détermination du stade

De plus, elle parle des différences entre les rapports sur le cancer de 2015 et de 2018 de la FIGO. Fait important, la Dre Hoang souligne que les protocoles relatifs aux cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve ne portent pas sur les sarcomes, les mélanomes, les lymphomes et la maladie trophoblastique gravidique.

Lien Hoang, M.D., est instructrice clinique à l’hôpital général de Vancouver et à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), à Vancouver (Canada). Elle a fait ses études de premier cycle, ses études de médecine et sa résidence à cette même université. La Dre Hoang a fait un postdoctorat au Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York (États-Unis), et pratique la pathologie chirurgicale avec une emphase sur la pathologie gynécologique.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique de 2019 sur les protocoles du CAP concernant les cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.