Politiques en matière d’alcool

Populations concernées par la politique en matière d’alcool

Adultes

  • Les hommes boivent plus que les femmes, ce qui les expose à un risque plus élevé d’être un jour atteints d’un cancer lié à l’alcool.
  • Environ 18 % des hommes et 15 % des femmes dépassent les limites recommandées dans les directives sur la consommation à faible risque1.
  • Les femmes qui consomment plus de quatre verres par semaine présentent un risque plus élevé d’être un jour atteintes d’un cancer lié à l’alcool2.

Fréquence de la consommation d’alcool (18 ans et plus), par sexe, 2017-2018

diagramme

Fréquence de la consommation de 5 verres ou plus pour les hommes et de 4 verres ou plus pour les femmes, par sexe, 2017-2018

diagramme


Jeunes

  • En moyenne, les jeunes Canadiens commencent à boire de l’alcool à l’âge de 13,5 ans3.
  • L’initiation précoce est associée, plus tard dans la vie, à des troubles liés à la consommation d’alcool4.
  • La consommation d’alcool augmente à chaque niveau scolaire, se chiffrant à environ 25 % chez les élèves de la 7e à la 9eannée, et à 65 % chez les élèves de la 10e à la 12e année5.

Consommation d’alcoool autodéclarée et consommation autodéclarée de 5 verres ou plus en une seule occasion au cours de l’année précédente chez les élèves de la 7e à la 12e année, 2012-2017
diagramme


Premières Nations, Inuits et Métis

  • Dans l’ensemble du Canada, les Inuits présentent la plus forte proportion de non-buveurs, à savoir 38 %, tandis que chez les membres des Premières Nations vivant hors réserve, 31 % ont déclaré ne pas boire. Seuls 24 % des non-Autochtones déclarent ne pas boire d’alcool6.
  • Les jeunes autochtones présentent une probabilité plus élevée d’avoir consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois, et commencent à boire plus tôt que les jeunes non autochtones7.
  • Les taux d’hyperalcoolisation rapide sont en baisse chez les jeunes autochtones, avec une diminution de 30 % sur une période de huit ans se terminant en 20158.

Consommation d’alcool chez les Premières Nations hors réserve, les Inuits et les Métis par rapport aux non-autochtones agés de 12 ans et plus, 2012
diagramme

* La consommation excessive d’alcool est définie comme 5 verres ou plus pour les hommes et 4 verres ou plus pour les femmes, en une seule occasion, au moins une fois par mois.


LGBTQ2S+

  • Près de 25 % des membres de la communauté LGBTQ2S+ (personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queers et bispirituelles) font état de modes de consommation problématiques9.
  • Par rapport aux femmes hétérosexuelles, les femmes lesbiennes et bisexuelles sont 1,6 fois plus susceptibles de déclarer des niveaux plus élevés de consommation d’alcool10.
  • Un membre de la communauté LGBTQ2S+ sur quatre consomme de l’alcool ou des drogues pour faire face à des abus émotionnels et/ou des violences physiques11.

Statut socioéconomique (SSE)

  • Les Canadiens dont le SSE est élevé sont plus susceptibles de consommer de l’alcool et de s’adonner à une consommation à risque que ceux dont le SSE est plus faible12.
  • Par rapport aux Canadiens dont le SSE est élevé, ceux dont le SSE est inférieur sont plus fréquemment et plus gravement touchés par les méfaits de l’alcool13.
  • Les Canadiens dont le SSE est inférieur disposent généralement d’une plus grande densité de points de vente d’alcool, ce qui accroît l’accès à l’alcool, les taux de consommation et les méfaits de l’alcool14.

Pourcentage de consommation excessive d’alcool, selon le quintile de revenu et le sexe, 2018
diagramme

* La consommation excessive d’alcool est définie comme 5 verres ou plus pour les hommes et 4 verres ou plus pour les femmes, en une seule occasion, au moins une fois par mois.


  • 1 - Statistique Canada. (2017). Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (année de référence 2017).
    2 - Hydes, T., Burton, R., Inskip, H., Bellis, M. et Sheron, N. (2019). A comparison of gender-linked population cancer risks between alcohol and tobacco: how many cigarettes are there in a bottle of wine? BMC Public Health, 19(1).
    3 - Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances. (2019). Alcool (Sommaire canadien sur la drogue). ccsa.ca (consulté le 28 janvier 2021). Disponible à l’adresse : https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-09/CCSA-Canadian-Drug-Summary-Alcohol-2019-fr.pdf.
    4 - Hingson, R.W., Heeren, T. et Winter, M. R. (2006). Age at drinking onset and alcohol dependence: age at onset, duration, and severity. Arch Pediatr Adolesc Med, 160(7), 739-746. doi : 10.1001/archpedi.160.7.739. PMID : 16818840.
    5 - Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances. (2019). Alcool (Sommaire canadien sur la drogue). ccsa.ca (consulté le 28 janvier 2021). Disponible à l’adresse : https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-09/CCSA-Canadian-Drug-Summary-Alcohol-2019-fr.pdf.
    6 - Kelly-Scott, K. (2016). Les peuples autochtones : Feuillet d’information de l’Ontario. Statistique Canada (consulté le 29 janvier 2021). Disponible à l’adresse : https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/pub/89-656-x/89-656-x2016007-fra.pdf?st=Hy6PsI3-.
    7 - Sikorski, C., Leatherdale, S. et Cooke, M. (2019). Consommation de tabac, d’alcool et de cannabis chez les jeunes autochtones qui fréquentent des écoles hors réserve au Canada : résultats transversaux de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves. Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada, 39(6/7), 207-215.
    8 - Ibid.
    9 - Canadian Centre for Addictions. (2021). Addiction in the LGBTQ community. (Consulté le 10 février 2021). Disponible à l’adresse (en anglais seulement) : https://canadiancentreforaddictions.org/addiction-lgbtq/.
    10 - Chambre des communes du Canada. (2019). La santé des communautés LGBTQIA2 au Canada. ourcommons.ca (consulté le 10 février 2021). Disponible à l’adresse : https://www.ourcommons.ca/Content/Committee/421/HESA/Reports/RP10574595/hesarp28/hesarp28-f.pdf.
    11 - Jaffray, B. (2020). Les expériences de victimisation avec violence et de comportements sexuels non désirés vécues par les personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles et d’une autre minorité sexuelle, et les personnes transgenres au Canada, 2018. www150.statcan.gc.ca (consulté le 29 janvier 2021). Disponible à l’adresse : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/85-002-x/2020001/article/00009-fra.htm.
    12 - Agence de la santé publique du Canada. (2015). Rapport de l’administrateur en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada en 2015. La consommation d’alcool au Canada. Ottawa, Ontario : Agence de la santé publique du Canada (consulté le 29 janvier 2021). Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/content/dam/canada/health-canada/migration/healthy-canadians/publications/department-ministere/state-public-health-alcohol-2015-etat-sante-publique-alcool/alt/state-phac-alcohol-2015-etat-aspc-alcool-fra.pdf.
    13- Slaunwhite, A., McEachern, J., Ronis, S. et Peters, P. (2017). Alcohol distribution reforms and school proximity to liquor sales outlets in New Brunswick. Revue canadienne de santé publique, 108(5-6), e488-e496.
    14 -Ibid.

Précédent : Données économiques
Suivant : COVID-19