Estimation des effets économiques de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer : note technique

Il est essentiel de comprendre les effets économiques de l’intensification des efforts de lutte contre le cancer afin de pouvoir prendre des décisions éclairées au sujet des investissements futurs et d’assurer la durabilité du système de lutte contre le cancer

Ces renseignements mettent aussi en lumière des avantages potentiels pour la société en général.

La Stratégie canadienne initiale a été élaborée en 2006 par plus de 700 Canadiens – des professionnels de la santé, des chercheurs, des universitaires, des dirigeants du système de santé et des défenseurs des intérêts des patients. La Stratégie visait à coordonner les efforts de lutte contre le cancer et était guidée par la vision que moins de Canadiens seraient atteints de cancer, qu’un plus grand nombre d’entre eux y survivraient et que les personnes touchées par cette maladie jouiraient d’une meilleure qualité de vie.

Au cours de la dernière décennie, la Stratégie a représenté un puissant outil de changement et d’amélioration. Guidés par la Stratégie, les organismes de lutte contre le cancer, les professionnels de la santé, les chercheurs et autres intervenants ont collaboré par des façons novatrices à l’amélioration de la lutte contre le cancer dans l’ensemble du pays. Des solutions à des lacunes et à des problèmes de longue date ont été mises en œuvre, et des résultats positifs émergent, dont les suivants :

  • Une attention accrue portée à la prévention du cancer
  • Une augmentation du dépistage du cancer
  • Une détection et un diagnostic plus précoces du cancer
  • Une amélioration des traitements et de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer

Effets sur les taux de cancer, les décès et les coûts

Depuis 2007, le Partenariat est financé par le gouvernement fédéral dans le but de coordonner cette stratégie. Les investissements effectués dans la lutte contre le cancer au Canada ont eu des effets économiques importants au cours des dix dernières années. Au moyen d’une analyse simplifiée qui examinait les tendances en matière de taux de cancer et de décès au cours des périodes précédant et suivant la mise en œuvre de la Stratégie, nous estimons que, depuis 2007, les situations suivantes ont été évitéesa :

  • Environ 74 000 cas de cancer
  • Plus de 51 000 décès
  • Des dépenses de 5 milliards de dollars destinées aux traitements liés au cancer

Grâce aux décès liés au cancer évités, on estime que l’économie canadienne a échappé à des pertes de près de 20 milliards de dollars en matière de productivité des ménages et que le gouvernement a généré des recettes fiscales supplémentaires de 2 milliards de dollars.

Comment le Partenariat canadien contre le cancer a-t-il déterminé les effets économiques d’une approche collaborative à l’égard de la lutte contre le cancer?

Dans le cadre d’une analyse simplifiée, les taux d’incidence1 et de mortalité moyens1 au cours de la période de 1996 à 2006 ont été utilisés pour établir des projections des taux d’incidence et de mortalité prévus et du nombre prévu de nouveaux cas de cancer et de décès, pour la période de 2007 à 2018, en supposant que la Stratégie n’avait pas été mise en œuvre et que les tendances existantes s’étaient maintenues. Le nombre estimatif de nouveaux cas de cancer évités et de décès liés au cancer évités a été calculé comme étant la différence entre les estimations projetées et le nombre réel de nouveaux cas de cancer2 et de décès évités2 pendant cette période. Le nombre de nouveaux cas de cancer et de décès liés au cancer évités a ensuite été utilisé pour calculer les coûts de traitement moyens évités3, les pertes de productivité dues aux décès liés au cancer évités4 et les gains réalisés en matière d’impôt sur le revenu des particuliers5,6. OncoSim, un modèle de microsimulation conçu par le Partenariat, a été utilisé pour étayer ces estimations.

Il est essentiel de comprendre les effets économiques de l’intensification des efforts de lutte contre le cancer afin d’assurer la durabilité du système de lutte contre le cancer. Le travail du Partenariat garantit que les décideurs canadiens continuent d’avoir une solide compréhension du fardeau économique du cancer et que cette information est rendue accessible et favorise la prise de décisions éclairées pour l’ensemble du système de lutte contre le cancer.

Références
a- Pour mettre les cas de cancer évités et les décès évités en contexte, il faut savoir qu’entre 2006 et 2016, deux millions de personnes ont reçu un diagnostic de cancer, 900 000 personnes en sont décédées et un montant d’environ 45 milliards de dollars a été consacré aux coûts liés aux traitements contre le cancer.
1- Société canadienne du cancer. (2017). Statistiques canadiennes sur le cancer 2017. Toronto, Ontario : Société canadienne du cancer. Disponible à l’adresse : http://www.cancer.ca/Canadian-Cancer-Statistics-2017-FR
2- Registre canadien du cancer 1992-2013, Statistique Canada.
3- de Oliveira, C., Pataky, R., Bremner, K. E., Rangrej, J., Chan, K. K., Cheung, W. Y., Hoch, J. S., Peacock, S. et Krahn, M. D. (2017). Estimating the cost of cancer care in British Columbia and Ontario: a Canadian inter-provincial comparison. Healthcare Policy, 12(3), 95-108.
4- Pearce, A., Bradley, C., Hanly, P., et coll. (2016). Projecting productivity losses for cancer-related mortality 2011 – 2030. BMC Cancer, 16(1), 804. doi:10.1186/s12885-016-2854-4
5- Hopkins, R. B., Goeree, R., Longo, C. J. (2010). Estimating the national wage loss from cancer in Canada. Curr Oncol, 17(2), 40-49.
6- Les taux d’imposition canadiens pour les particuliers – année courante et années passées; https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/particuliers/foire-questions-particuliers/taux-imposition-canadiens-particuliers-annee-courante-annees-passees.html.