Avoir un cancer colorectal à l’âge de 28 ans (l’histoire de Laurie)

Dans cette vidéo, Laurie parle du diagnostic de cancer colorectal qu’elle a reçu alors qu’elle était une jeune adulte, de la manière dont elle y a fait face et des effets de la maladie sur sa fertilité et sur sa carrière

Écoutez Laurie parler du fait de recevoir un diagnostic de cancer colorectal de stade 3 à l’âge de 28 ans. Elle aborde comment on vit un tel diagnostic lorsque l’on est une jeune adulte, la façon dont le cancer a compromis sa capacité à avoir des enfants et le trouble de la mémoire à court terme dont elle souffre dû au « brouillard de la chimio », un dysfonctionnement cognitif pouvant survenir à la suite d’une chimiothérapie.

Elle évoque également les difficultés qu’elle a éprouvées à intégrer son premier emploi comme enseignante de maternelle juste avant le début d’une période de chimiothérapie de six mois. Elle souligne également l’importance de l’humour et de prendre en main sa propre défense.

Laurie vit à Ottawa, en Ontario, et travaille comme enseignante. À l’époque de cet entretien, elle vivait sans cancer colorectal depuis six ans.

Être normale? Qu’est-ce que cela peut signifier pour moi maintenant? La personne que j’étais avant de recevoir ce diagnostic de cancer et la personne que je suis maintenant sont totalement différentes.

Regardez la vidéo de Laurie parlant du diagnostic de cancer colorectal qu’elle a reçu à 28 ans (en anglais seulement)

Le Partenariat canadien contre le cancer collabore avec des partenaires pour faire en sorte que les adolescents et les jeunes adultes (AJA) vivant avec un cancer, ou ayant survécu à un cancer contracté alors qu’ils étaient enfants, adolescents ou jeunes adultes, obtiennent de meilleurs résultats et bénéficient d’une plus grande qualité de vie. Il s’agit de fournir un accès rapide et égal pour tous aux meilleurs soins, pendant et après le traitement d’un cancer. Afin d’améliorer les résultats cliniques et la qualité de vie et d’éliminer les disparités actuelles en matière de traitement du cancer chez les AJA, les soins concernés devraient être centrés sur l’éducation et la recherche.

Document à télécharger

Laurie - Transcription de l’entrevue

Taille du fichier 147 KB | 3 pages