Séance pédagogique : protocoles du CAP sur les cancers gastriques et de l’œsophage 2019

Dans cette vidéo, la Dre Streutker parle des protocoles actualisés du CAP sur les cancers gastriques et de l’œsophage

Regardez la Dre Catherine Streutker parler des protocoles actualisés du CAP fondés sur la huitième édition du système de classification de l’AJCC concernant les carcinomes épidermoïdes et les adénocarcinomes de l’œsophage, ainsi que les adénocarcinomes gastriques. Elle passe également en revue les principes de l’analyse du statut HER2 pour les cancers de la jonction œsophago-gastrique (OG), ainsi que d’autres biomarqueurs et de nouvelles thérapies.

Catherine Streutker, M.D., M.Sc., FRCPC, est la directrice du groupe de pathologie chirurgicale à l’Hôpital St. Michael à Toronto (Ontario, Canada). Elle a obtenu en 1989 son baccalauréat ès sciences en biochimie en formation coopérative à l’Université de Waterloo, à Waterloo (Ontario). En 1991, elle a obtenu une maîtrise en biochimie clinique à l’Université de Toronto. Une fois diplômée en 1994 de l’école de médecine de l’Université de Toronto, elle a participé au programme de résidence en anatomopathologie et a passé l’examen du Collège royal en 1999. La Dre Streutker a poursuivi sa formation pendant deux ans avec une bourse de recherche en pathologie gastro-intestinale à l’Université McMaster, à Hamilton (Ontario). En 2001, elle a rejoint le Département de médecine de laboratoire et de biopathologie de l’Université de Toronto et a commencé à exercer comme pathologiste membre du personnel à l’Hôpital St. Michael.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique de 2019 sur les protocoles du CAP concernant les cancers gastriques et de l’œsophage (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.