Séance pédagogique : protocoles du CAP sur les résections du cancer de l’œsophage et de l’estomac

Dans cette vidéo de 2010, le Dr Driman parle de la liste de contrôle du CAP pour les rapports sur les résections du cancer de l’œsophage et de l’estomac

Regardez le Dr David Driman parler de la liste de contrôle du CAP de 2010 pour le cancer de l’œsophage et de l’estomac. Il aborde également les modifications qui ont été apportées à la liste de contrôle à la lumière de la septième édition de la classification TNM, les motifs justifiant ces changements, ainsi que les points plus délicats de la liste de contrôle lorsqu’elle est utilisée pour rédiger les rapports.

David Driman, MBChB, FRCPC, est professeur au Département de pathologie et de médecine de laboratoire de l’Université Western à London (Ontario, Canada). Il a obtenu son diplôme de MBChB à l’Université du Cap (Afrique du Sud). Il a effectué sa résidence en anatomopathologie à l’Université Queen’s à Kingston (Ontario) et à l’Université de Toronto. Il s’est ensuite spécialisé en pathologie gastro-intestinale. Il a été directeur du programme de résidence en anatomopathologie de l’Université Western et a présidé le conseil d’anatomopathologie du Collège royal.

Regardez la vidéo de la séance pédagogique sur les protocoles du CAP concernant le cancer de l’œsophage et de l’estomac (en anglais seulement)

Le Partenariat, l’Association canadienne des pathologistes (CAP-ACP) et Action Cancer Ontario (ACO) ont organisé cette séance pédagogique sur les protocoles du College of American Pathologists (CAP).

En juillet 2009, la CAP-ACP a recommandé que les protocoles sur le cancer élaborés par le CAP deviennent la norme pancanadienne régissant l’ensemble des rapports de pathologie du cancer. Jusqu’à présent, les protocoles du CAP ont été mis en œuvre dans six provinces canadiennes avec l’appui de la CAP-ACP.

Ces protocoles aident les pathologistes à rendre compte de manière efficace des résultats diagnostiques et pronostiques, deux aspects fondamentaux des soins dispensés aux patients et de la collecte de données de stadification concertée. Ces protocoles, conçus par des équipes multidisciplinaires, sont offerts par le CAP en format papier et électronique.