Dépistage du cancer du sein au Canada : 2021-2022

Suivi après une mammographie anormale

Après un résultat de mammographie anormal (résultat positif), toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception du Nunavut, envoient une lettre de résultats au FSP et à la participante elle-même, plusieurs effectuant également un suivi téléphonique auprès des participantes.

Selon les régions au Canada, les mammographies diagnostiques effectuées à la suite d’un résultat anormal se déroulent dans des lieux différents. Certains territoires de compétence organisent des mammographies diagnostiques dans le cadre du centre ou du programme de dépistage, tandis que d’autres le font dans des centres d’imagerie diagnostique, les participantes pouvant également être orientées vers des unités d’évaluation des risques de cancer du sein.

Réception des résultats et suivi après des résultats anormaux à un examen de dépistage du cancer du sein

P/T Réception des résultats anormaux Suivi des résultats anormaux Lieu de la mammographie diagnostique après un résultat anormal Retour au programme de dépistage?
Yn ·  Envoi par courrier à la participante
·  Le programme peut également communiquer avec la participante par téléphone, en fonction du suivi requis (imagerie)
·  Le programme appelle la participante pour fixer un rendez‑vous de suivi pour un examen par imagerie.
·  Si une biopsie est requise, la participante doit revoir son FSP pour obtenir une recommandation pour une biopsie ou pour tout autre examen de suivi.
·  Programme de dépistage ·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
T.N.‑O. ·  Les participantes reçoivent un appel téléphonique et une lettre. ·  Le programme appelle la participante pour fixer un rendez‑vous de suivi pour un examen par imagerie.
·  Si une biopsie est requise, la participante doit revoir son FSP pour obtenir une recommandation pour une biopsie.
·  Le programme informe le FSP que la participante doit subir une biopsie.
·  Stanton Territorial Hospital ou un établissement à Edmonton, en Alberta ·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
Nt ·   Variable selon le centre. Généralement envoyés au FSP, qui communique avec la participante pour les lui transmettre. ·   Le FSP gère les recommandations pour tous les examens de suivi requis.
C.‑B. ·  Les participantes reçoivent un appel téléphonique du centre de diagnostic pour prendre un rendez-vous de suivi.
·  Résultats également envoyés au FSP et postés à la participante
·  Le centre de diagnostic effectue les réservations pour les rendez-vous de suivi et appelle la participante. ·  Services d’imagerie diagnostique affiliés ·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez-vous de dépistage, sur une base annuelle ou bisannuelle, conformément à la politique du programme sur les facteurs de risque existants.
Alb. ·  La plupart des cliniques avisent les FSP et/ou les participantes en personne ou par téléphone.
·  Résultats également envoyés au FSP et postés à la participante
·  La clinique, ou le FSP, communique avec la participante pour organiser le suivi.
·  Certaines cliniques organisent directement les rendez-vous de suivi (variable selon le centre).
·  Si la mammographie a été réalisée dans un établissement pouvant effectuer des mammographies diagnostiques, c’est dans cet établissement qu’elle est généralement effectuée.
·  Cliniques privées
· Installations hospitalières
·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez-vous de dépistage sur une base bisannuelle (ou selon les recommandations du ou de la radiologiste).
Sask. ·  Les participantes reçoivent les résultats par téléphone, soit du programme (intervenant‑pivot) soit de leur FSP. ·  L’intervenant‑pivot du programme organise les rendez‑vous de suivi s’il y est autorisé par le FSS, sinon c’est ce dernier qui s’en charge.
·  Si le programme effectue un suivi, il communique avec la participante par téléphone pour fixer les rendez‑vous requis.
·  Centres d’imagerie diagnostique mammaire (hôpitaux, cliniques privées de radiologie ou centre de santé du sein) ·        Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez-vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
·  Après avoir reçu un diagnostic de cancer, les participantes réintègrent le processus de dépistage habituel après une période de cinq ans sans récidive; toutefois, actuellement, le système logiciel du programme ne les réinvite pas.
Man. ·  Les participantes reçoivent un appel téléphonique du programme pour les informer des résultats.
·  Résultats également envoyés par courrier aux participantes et à leur professionnel de la santé
·  Orientation vers un centre de diagnostic coordonnée par le programme. La participante est informée du rendez‑vous de suivi par le programme (téléphone). ·  Centre d’imagerie diagnostique ·        Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez-vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
·  Toutes les participantes sont informées, par lettre, une fois le bilan diagnostique mené à bien, de leur situation (c’est-à-dire si elles recevront une nouvelle invitation à un rendez-vous de dépistage ou si elles ne sont plus admissibles).
Ont. ·  Les centres du PODCS doivent veiller à ce que le FSP de la participante soit informé, dès que possible, des résultats anormaux du dépistage mammaire.
·  La réception de résultats anormaux par les participantes varie selon le centre : certains peuvent appeler, d’autres envoyer une lettre, quelques-uns pouvant également communiquer avec le FSP qui communiquera, à son tour, avec sa patiente pour lui transmettre ses résultats.
·  Le suivi varie selon le centre : certains centres peuvent coordonner les rendez‑vous de suivi, tandis que, dans d’autres, c’est le FSP qui s’en charge.
·  Si une participante n’a pas de FSP, le centre de dépistage désignera un médecin qui prendra en charge le suivi jusqu’à la confirmation d’un diagnostic.
·  Centres d’évaluation du programme (hôpitaux et établissements de santé indépendants qui effectuent des examens d’imagerie diagnostique)
·  Centres d’évaluation en dehors du programme (hôpitaux et établissements de santé indépendants qui réalisent l’imagerie diagnostique)
·  Si les résultats du suivi sont normaux, la plupart des participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez-vous de dépistage sur une base bisannuelle.
eQc ·  Envoi par courrier à la participante
·  Le FSP, ou le centre, communique avec la participante pour lui fournir les résultats.
·  Variable : les participantes peuvent être invitées, dans la lettre de résultats, à communiquer avec le centre ou avec leur FSP, certains centres communiquant de manière proactive avec la participante pour organiser le suivi. ·    Centres de dépistage désignés ou Centres de référence pour investigation désignés ·    Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
N.‑B. ·  La plupart des centres communiquent par téléphone avec les participantes. ·  Variable d’un centre à l’autre, les participantes étant habituellement orientées automatiquement pour une procédure diagnostique. ·  Centres variables selon la région ·  Les participantes présentant des résultats de mammographie anormaux sans diagnostic de cancer peuvent réintégrer le programme de dépistage et recevoir une invitation à un nouveau rendez-vous sur recommandation d’un médecin, ou d’une infirmière praticienne.
N.‑É. ·  Envoi par courrier à la participante
·  Lettre de résultats envoyée au FSP par télécopie électronique 3 jours avant l’envoi à la participante, afin que le FSP puisse l’informer de ses résultats anormaux et lui fournir les renseignements nécessaires sur les rendez‑vous de suivi
·  Le programme organise des rendez‑vous de suivi, selon les recommandations du radiologiste. Les renseignements sur ces rendez‑vous sont inclus dans la lettre de résultats adressée au FSP et à la participante.
·  Le processus de prise de rendez‑vous, pour une biopsie mammaire au trocart, varie selon le centre; certains prennent rendez‑vous sur recommandation du radiologiste (sans demande), tandis que d’autres exigent une demande du FSP.
·  Services d’imagerie diagnostique du sein situés dans des hôpitaux ·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou tous les ans, si le radiologiste le recommande).
Î.‑P.‑É. ·  Notification d’imagerie de suivi envoyée par la poste à la participante
·  Résultats envoyés par la poste au FSP
·  Notification, par lettre, de résultats anormaux, pour prise d’un rendez-vous de suivi
·  On communique avec la participante, par téléphone, la veille de son rendez-vous.
·  Si une biopsie est nécessaire, le FSP communique avec la participante.
·  Le programme de dépistage et les examens diagnostiques se déroulent dans les deux mêmes centres hospitaliers.
·  Les biopsies sont effectuées dans un seul centre.
·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste).
T.‑N.‑L. ·  Envoi par courrier à la participante
·  Envoi par courrier au FSP, deux jours avant l’envoi à la participante
·  Le programme coordonne les rendez‑vous pour les examens de suivi, et envoie un courrier à la participante l’informant des résultats anormaux et des rendez‑vous prévus.
·  Un rendez‑vous avec le FSP peut être pris, sans que cela soit obligatoire.
·  Services d’imagerie diagnostique du sein situés dans des hôpitaux ·  Si les résultats du suivi sont normaux, les participantes reçoivent une invitation à un nouveau rendez‑vous de dépistage tous les deux ans (ou selon les recommandations du radiologiste, ou les protocoles du programme).

En l’absence d’un FSP, sept provinces aident les participantes à en trouver un qui convient, afin qu’il puisse effectuer le suivi après un résultat de mammographie anormal. Dans d’autres territoires de compétence, il faut avoir un FSP pour être admissible à un dépistage par mammographie.
Lorsqu’il est impossible de communiquer avec la participante, par exemple si le courrier a été retourné, la plupart des provinces et des territoires communiquent avec le FSP pour l’en informer et pour tenter d’obtenir, de sa part, des coordonnées à jour.

Processus lorsque les participantes n’ont pas de FSP ou lorsqu’il est impossible de communiquer avec elles

P/T Processus lorsque les participantes n’ont pas de FSP Processus lorsqu’il est impossible de communiquer avec les participantes
Yn FSP déterminé lors de la prise de rendez-vous pour la mammographie. Suivi avec le FSP
T.N.‑O. La participante doit avoir un FSP pour subir un dépistage. FSP déterminé lors de la prise de rendez-vous pour la mammographie. ·   YKBSP : Le coordonnateur des rendez‑vous du programme communique avec la participante par téléphone si des examens supplémentaires d’imagerie sont nécessaires. Si cela ne peut être fait à Yellowknife, une lettre est envoyée au FSP responsable de la recommandation pour l’en informer. Si une lettre est retournée, le programme consulte les systèmes électroniques et hospitaliers pour confirmer l’adresse de la participante, puis l’appelle pour confirmer ses nouvelles coordonnées.
·  HRBSP : Pas de politique particulière. Le coordonnateur du programme appelle le numéro de téléphone figurant au dossier de la participante, si elle vit à Hay River ou à Enterprise. Si elle vit dans une collectivité éloignée, le coordonnateur appelle le centre de santé communautaire ou le FSP.
Nt FSP déterminé en fonction du territoire de compétence où le dépistage a eu lieu.  
C.‑B. La participante doit avoir un FSP pour pouvoir subir un examen de dépistage. Le FSP est déterminé au moment de la prise de rendez-vous pour la mammographie. Suivi avec le FSP
Alb. FSP habituellement déterminé lors de la prise de rendez-vous pour la mammographie. Le programme aide la participante à trouver un FSP avant le dépistage ou après un résultat anormal. Le centre de dépistage informe le FSP.
Sask. L’intervenant‑pivot aide la participante à trouver un FSP, si elle n’en a pas. Le programme peut également diriger la participante vers un FSS qui assurera le suivi. Suivi avec le FSS pour obtenir le numéro de téléphone actuel.
Man. En cas de résultat anormal, le programme aide la participante à trouver un FSP, par l’intermédiaire de l’initiative provinciale « Trouver un médecin ». S’il est impossible de trouver un FSP, le responsable médical du programme prend en charge la participante pour les examens de suivi. Une lettre de résultats est envoyée par courrier à la participante et à son FSP, comprenant une note indiquant que le programme n’a pas été en mesure de joindre la participante par téléphone.
Ont. Si la participante n’a pas de FSP, le centre de dépistage désigne un médecin qui prendra en charge le suivi jusqu’au diagnostic. Le centre du programme informe le FSP et aide à planifier un rendez-vous de suivi. Le centre du programme peut également continuer à appeler la participante et/ou lui envoyer une lettre, lui demandant d’effectuer un suivi avec le centre de dépistage.
Qc Attribution à la participante d’un FSP volontaire du programme qui assurera le suivi Les coordonnateurs de programme communiquent avec la participante ou avec le FSP dans un délai d’au plus 45 jours après un résultat anormal à un examen de dépistage, si aucun examen complémentaire n’a été confirmé dans le système d’information. Envoi d’un courrier recommandé s’il est toujours impossible de joindre la participante après 90 jours.
N.‑B. Aucun processus officiel. Approche variable selon le centre. Aucun processus officiel. Approche variable selon le centre.
N.‑É. En cas de rapport de dépistage anormal, le programme collabore avec le coordonnateur de chaque centre de dépistage pour obtenir un FSP local susceptible de prendre en charge le rapport. Le service central de prise de rendez‑vous appelle la participante. En cas d’échec, ce service communique avec le FSP pour obtenir les coordonnées actuelles de la participante.
Î.‑P.‑É. Le coordonnateur provincial (ou la personne qui agit en son nom), ou le chirurgien, communique avec la participante au sujet du suivi. Suivi avec appel téléphonique au FSP
T.‑N.‑L. Le programme aide la participante à trouver un FSP, sans que cela ne bloque le dépistage. Le directeur médical et le coordonnateur des parcours de dépistage du cancer collaborent avec la participante, afin de veiller à ce que le suivi soit intégralement mis en œuvre. Recherche de l’adresse auprès d’une autre source et renvoi du courrier si on trouve une adresse plus récente; sinon, suivi avec le FSP