Dépistage du cancer de l’ovaire : résumé des données probantes par le groupe d’experts (2011)

Consultez ce document d’octobre 2011 pour obtenir un résumé des principales caractéristiques des essais contrôlés randomisés en lien avec le dépistage du cancer de l’ovaire

Le cancer de l’ovaire touche 2 500 femmes chaque année au Canada et environ 60 % d’entre elles mourront de la maladie. Ce cancer est la cinquième cause de décès attribuable au cancer chez les femmes.

La plupart des femmes (70 %) reçoivent leur diagnostic après la propagation du cancer, une fois au stade trois ou quatre. Aux stades avancés, le taux de survie est de seulement 15 à 20 %. Une détection plus précoce permet des taux de survie beaucoup plus élevés : 90 % pour le stade un, et de 66 à 69 % pour le stade deux. Dans les premiers stades, le cancer de l’ovaire produit rarement des symptômes susceptibles d’alerter la femme ou son médecin.

Le dépistage a été proposé comme stratégie pour détecter le cancer de l’ovaire dans ses stades précoces lorsque les taux de guérison sont plus élevés. Au cours des 20 dernières années, plusieurs études publiées ont montré l’effet du dépistage par dosage sanguin du CA 125 et échographie transvaginale et pelvienne.

Plusieurs études publiées dans le passé ont porté sur le dépistage du cancer de l’ovaire, notamment trois essais contrôlés randomisés : l’essai PLCO, l’essai UKCTOCS (United Kingdom Collaborative Trial of Ovarian Cancer Screening [essai collaboratif du Royaume-Uni sur le dépistage du cancer de l’ovaire]) et l’essai Shizuoka Cohort Study of Ovarian Cancer Screening Trial [étude de cohorte de Shizuoka sur le dépistage du cancer de l’ovaire], mené au Japon. Ce document résume les principales caractéristiques de ces essais, donne le contexte clinique, aide à combler les lacunes en matière de connaissance et établit les orientations futures.

Jusqu’à la publication en 2011 du résumé de l’étude PLCO à l’ASCO (American Society of Oncology), aucune des études préalablement publiées n’avait évalué le nombre de décès dus au cancer de l’ovaire. À la lumière des résultats de l’essai PLCO, le groupe d’experts a conclu que le dépistage systématique du cancer de l’ovaire ne doit pas être mis en œuvre au sein de la population.

Document à télécharger (en anglais seulement)

Ovarian cancer screening

Taille du fichier 1 MB | 25 pages