Données supplémentaires : Colombie-Britannique

Cette page fournit des visualisations de données liées aux priorités du système canadien de lutte contre le cancer, ainsi que des descriptions accessibles.

Téléchargez les tableaux de données pour tous les indicateurs.

 


Priorité 1 Mesure 1 : Aider les personnes à arrêter de fumer ou à ne pas commencer en premier lieu, et à vivre une vie plus saine

Sujet : Faire en sorte que les gens ne recommencent pas à fumer
Titre de l’image : Pourcentage d’individus (âgés de 12 ans ou plus) classés comme consommateurs quotidiens ou occasionnels de tabac en 2019
Colombie Britannique 11 %. Canada 14,7 %.
Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Sujet : Faire en sorte que les gens ne recommencent pas à fumer
Titre de l’image : Pourcentage d’individus en C.-B. (âgés de 18 ans et plus) classés comme consommateurs quotidiens ou occasionnels de tabac en 2019, par quintile de revenu du ménage et sexe
Remarques :

  • Le pourcentage des personnes consommant du tabac était généralement plus élevé chez les personnes ayant un revenu plus faible que chez celles ayant un revenu plus élevé.
  • Le pourcentage de personnes consommant du tabac était généralement plus élevé chez les hommes que chez les femmes.

Dans le quintile inférieur, 14,4 % pour les femmes et 19,2 % pour les hommes. Dans le quintile supérieur, 7,1 % pour les femmes et 12,8 % pour les hommes.

Titre du tableau : Pourcentage d’individus en C.-B. (âgés de 18 ans et plus) classés comme consommateurs quotidiens ou occasionnels de tabac en 2019, par quintile de revenu du ménage et sexe

Sexe Quintile 1 Quintile 2 Quintile 3 Quintile 4 Quintile 5
Hommes 19,2 % 15,3 % 11,8 % 10,7 % 12,8 %
Femmes 14,4 % 10,5 % 7,5 % 6,9 % 7,1 %

Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Sujet : Faire en sorte que les gens ne recommencent pas à fumer
Titre de l’image : Pourcentage d’individus en C.-B. (âgés de 18 ans et plus) classés comme consommateurs quotidiens ou occasionnels de tabac en 2019, par niveau d’éducation le plus élevé
Remarques :

  • Le pourcentage de personnes consommant du tabac était plus élevé chez celles ayant un niveau d’éducation inférieur à l’école secondaire et diminuait avec l’accroissement du niveau d’éducation (comme le secondaire et le postsecondaire).
  • Le pourcentage de personnes consommant du tabac était généralement plus élevé chez les hommes que chez les femmes.

Inférieur au secondaire : 22,6 % pour les femmes et 17 % pour les hommes. Éducation postsecondaire : 7,5 % pour les femmes et 12,8 % pour les hommes

Titre du tableau : Pourcentage d’individus en C.-B. (âgés de 18 ans et plus) classés comme consommateurs quotidiens ou occasionnels de tabac en 2019, par niveau d’éducation le plus élevé

Sexe Inférieur aux études secondaires Diplôme d’études secondaires, aucune étude postsecondaire Certificat/diplôme d’études postsecondaires ou diplôme universitaire
Hommes 17,0% 15,4% 12,8%
Femmes 22,6% 10,5% 7,5%

Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Sujet : Maintenir un poids sain
Titre de l’image : Pourcentage de personnes atteintes d’obésité ou de surpoids (âgées de 18 ans et plus) en 2019
Importants messages d’avertissement/limitations : Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les saines habitudes de vie ne sont pas reflétées dans les données présentées ici. Bien qu’un mode de vie sain soit un objectif important pour tous les Britanno-Colombiens, il est important de noter que d’autres facteurs (c.-à-d. les déterminants sociaux de la santé) pourraient empêcher l’accès à des aliments sains et à des espaces publics sécuritaires pour être actif, et ces facteurs ne sont pas répartis uniformément dans la population.

60,7 % pour la C.-B. et 65,9 % pour le Canada

Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Sujet : Maintenir un poids sain
Titre de l’image : Pourcentage de personnes atteintes d’obésité ou de surpoids en C.-B. (âgées de 18 ans et plus) en 2017-2018, par quintile de revenu et sexe
Remarque : Le pourcentage de personnes atteintes d’obésité ou de surpoids était plus élevé chez les hommes que chez les femmes à tous les niveaux de revenu.
Importants messages d’avertissement/limitations : Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les saines habitudes de vie ne sont pas reflétées dans les données présentées ici.
Bien qu’un mode de vie sain soit un objectif important pour tous les Britanno-Colombiens, il est important de noter que d’autres facteurs (c.-à-d. les déterminants sociaux de la santé) pourraient empêcher l’accès à des aliments sains et à des espaces publics sécuritaires pour être actif, et ces facteurs ne sont pas répartis uniformément dans la population.

Quintile 1 : Femmes 50,3 %. Hommes 60,5 %. Quintile 5 : Femmes 51,7 %. Hommes 73,6 %

Titre du tableau : Pourcentage de personnes atteintes d’obésité ou de surpoids en C.-B. (âgées de 18 ans et plus) en 2017-2018, par quintile de revenu et sexe

Sexe Quintile 1 Quintile 2 Quintile 3 Quintile 4 Quintile 5
Hommes 60,5 % 64,3 % 68,8 % 70,6 % 73,6 %
Femmes 50,3 % 54,4 % 58,2 % 54,5 % 51,7 %

Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Sujet : Maintenir un poids sain
Titre de l’image : Pourcentage de personnes atteintes d’obésité ou de surpoids en C.-B. (âgées de 18 ans et plus) en 2017-2018, par sexe
Importants messages d’avertissement/limitations : Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les saines habitudes de vie ne sont pas reflétées dans les données présentées ici.
Bien qu’un mode de vie sain soit un objectif important pour tous les Britanno-Colombiens, il est important de noter que d’autres facteurs (c.-à-d. les déterminants sociaux de la santé) pourraient empêcher l’accès à des aliments sains et à des espaces publics sécuritaires pour être actif, et ces facteurs ne sont pas répartis uniformément dans la population.

67,7 % pour les hommes et 53,8 % pour les femmes

Source des données : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes


Priorité 1 Mesure 2 : Adopter des pratiques éprouvées qui sont connues pour réduire le risque de cancer

Sujet : Augmenter la vaccination contre le virus du papillome humain (VPH)
Titre de l’image : Pourcentage d’élèves de 6e année ayant reçu deux doses de vaccin contre le VPH au cours de l’année scolaire 2017-2018

64,6 % pour les hommes et 66,9 % pour les femmesSource des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer



Sujet : Augmentation des tests génétiques
Title de l’image : Pourcentage de patients ayant reçu un diagnostic de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer de l’ovaire en Colombie-Britannique en 2019 qui ont été orientés vers un test génétique et qui en ont reçu les résultats dans les six mois suivant le diagnostic
Importants messages d’avertissement/limitations : Les temps d’attente reflètent les attentes des patients diagnostiqués et orientés vers des tests. Les patients qui ont reçu un diagnostic mais qui ne sont pas orientés vers un test ne sont pas pris en compte dans ces statistiques.
Sein : 73,3 %; Colorectal : 35,3 %; Ovaire : 50,6 %
Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Priorité 2 Mesure 1 : Prioriser un accès rapide à un diagnostic approprié pour ceux les personnes soupçonnées d’être atteintes d’un cancer

Sujet : Réduire les temps d’attente pour recevoir un diagnostic
Titre de l’image :  Pourcentage de femmes ayant reçu leur diagnostic dans les 5  semaines (sans prélèvement tissulaire) et dans les 7  semaines (avec prélèvement tissulaire) suivant l’obtention d’un résultat anormal à la mammographie

Sans prélèvement tissulaire : 87,7 % en 2019 et 89,2 % en 2020. Avec vec prélèvement tissulaire : 62,6 % en 2019 et 68,2 % en 2020Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer



Sujet : Diagnostiquer le cancer à un stade plus précoce
Titre de l’image : Proportion des stades au moment du diagnostic en Colombie-Britannique en 2018
Importants messages d’avertissement/limitations : Les renseignements sur le stade du cancer colorectal sont incomplets pour un nombre modéré de cas nouveaux chaque année (19,3 %) et doivent donc être interprétés avec prudence.
Poumon : 20,8 % au stade 3, et 43,4 % au stade 4, Colorectal : 21,7 % au stade 2, et 26,2 % au stade 3.Titre du table : Proportion des stades au moment du diagnostic en Colombie-Britannique en 2018

Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 Inconnu/Occulte S.O.
Poumon 20,4 % 8,0 % 20,8 % 43,4 % 5,9 % 1,4 %
Colorectal 12,6 % 21,7 % 26,2 % 20,2 % 17,7 % 1,6 %

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Sujet : Diagnostiquer le cancer à un stade plus précoce
Titre de l’image : Taux normalisé selon l’âge de diagnostics de stade IV en Colombie-Britannique en 2018, par sexe
Poumon : 27,3% chez les hommes; 23,0% chez les femmes; Colorectal : 11,9% chez les hommes; 8,8% chez les femmes
Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Priorité 2 Mesure 2 : Renforcer les efforts de dépistage existants et mettre en œuvre des programmes de dépistage du cancer du poumon dans l’ensemble du pays

Sujet : Augmenter la participation au dépistage du cancer colorectal
Titre de l’image : Pourcentage de personnes admissibles en Colombie-Britannique qui ont subi un dépistage du cancer du côlon au moyen d’un TFi, par année (2020)
Importants messages d’avertissement/limitations : Les données ne reflètent pas vraiment la proportion de la population admissible qui est à jour pour le dépistage en raison de l’exclusion de certaines interventions telles que les coloscopies. Ces données reflètent donc la proportion de la population admissible qui a bénéficié d’un programme de dépistage par TFi au cours de cette période. Les données ne sont pas incluses pour la Northern Health Authority (l’autorité sanitaire du Nord).
Ensemble : 33,4 %; hommes : 32,9 %; femmes : 33,8 %.
Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Sujet : Augmenter la participation au dépistage du cancer colorectal
Titre de l’image : Pourcentage de personnes admissibles en Colombie-Britannique qui ont subi un dépistage du cancer du côlon au moyen d’un TFi, par sexe et par année (2020)
Importants messages d’avertissement/limitations : Les données ne reflètent pas vraiment la proportion de la population admissible qui est à jour pour le dépistage en raison de l’exclusion de certaines interventions telles que les coloscopies. Ces données reflètent donc la proportion de la population admissible qui a bénéficié d’un programme de dépistage par TFi au cours de cette période. Les données ne sont pas incluses pour la Northern Health Authority (l’autorité sanitaire du Nord).
2016 : 29,2 %. 2017 : 29,4 %. 2018 : 32,2 %. 2019 : 34,4 %. 2020 : 33,4 %.
Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Priorité 3 Mesure 1 : Établir des pratiques exemplaires et des normes pour la prestation de soins et promouvoir leur adoption

Sujet : Mettre en œuvre des soins pluridisciplinaires
Titre de l’image : Proportion de chirurgiens pratiquant la chirurgie du cancer du rectum dont au moins deux tiers des cas de patients ont été présentés à une CMC en 2020
Importants messages d’avertissement/limitations : Vingt-sept chirurgiens, qui ont réalisé en moyenne un minimum de cinq interventions chirurgicales pour le cancer du rectum par an en 2019 et 2020, ont reçu le questionnaire d’enquête. Dix-huit ont répondu, soit un taux de réponse de 67 %. Cependant, les répondants constituaient 90 % du volume de chirurgies du cancer du rectum en 2019 et 2020 pour tous les chirurgiens ayant reçu le questionnaire d’enquête.Chirurgiens dont au moins deux tiers des patients sont présentés au CMC : 83,3%. Chirurgiens dont tous les patients sont présentés au CMC : 55,6 %.

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Priorité 3 Mesure 2 : Éliminer les pratiques qui n’apportent guère de bienfaits et adopter les pratiques à valeur élevée

Sujet : Optimiser les soins en fin de vie
Titre de l’image : Pourcentage de patients adultes ayant reçu de la chimiothérapie intraveineuse en tant que consultants externes dans un centre de cancérologie régional dans les 14 jours précédant le décès en 2019
Importants messages d’avertissement/limitations : Comprend uniquement les patients vus dans les centres de cancérologie de la C.-B. Comprend uniquement les patients traités par chimiothérapie intraveineuse; les patients sous chimiothérapie orale sont exclus.

Enemble 6,6 %.

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Sujet : Optimiser les soins en fin de vie
Titre de l’image : Pourcentage de patients adultes ayant reçu de la chimiothérapie intraveineuse en tant que consultants externes dans un centre de cancérologie régional dans les 14 jours précédant le décès en 2019
Importants messages d’avertissement/limitations : Comprend uniquement les patients vus dans les centres de cancérologie de la C.-B. Comprend uniquement les patients traités par chimiothérapie intraveineuse; les patients sous chimiothérapie orale sont exclus.
Remarques :

  • Cette mesure a été constante au cours des 5 dernières années lors desquelles elle a été mesurée.
  • Ce pourcentage de base peut être utilisé en tant que référence afin d’évaluer les effets des nouveaux efforts.

7,3 % en 2015, 6,4 % en 2016, 6,6 % en 2017, 7,2 % en 2018, 6,6 % en 2019

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer



Sujet : Optimiser le dépistage et le suivi approprié
Titre de l’image : Pourcentage de personnes de 18 à 24 ans en Colombie-Britannique ayant un col de l’utérus et ayant subi un test Pap en 2018, par groupe d’âge
Sein : 30 à 39 ans : 0,1 % . Col de l'utérus : Ensemble (18 à 24 ans) : 2,6 %. 18 à 20 ans : 0,2 %. 21 à 24 ans : 2,4 %.


 

Priorité 4 Mesure 2 : S’assurer que les collectivités rurales et éloignées ont les ressources nécessaires pour mieux servir leur population

Sujet : Améliorer l’accès aux soins virtuels
Titre de l’image : Pourcentage des patients atteints de cancer des collectivités rurales ou éloignées ayant utilisé des rendez-vous de santé virtuels au cours de l’exercice 2020-2021, par type de traitement et temps de déplacement
Ensemble 60,5 %Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Sujet : Améliorer l’accès aux soins virtuels
Titre de l’image : Pourcentage des patients atteints de cancer des collectivités rurales ou éloignées ayant utilisé des rendez-vous de santé virtuels au cours de l’exercice 2020-2021, par type de traitement et temps de déplacement
Importants messages d’avertissement/limitations : Inclut seulement les personnes atteintes de cancer dont les codes postaux dans le DME de la C.-B étaient valides.
Remarques :

  • Le pourcentage de rendez-vous effectués virtuellement était le plus élevé pour les consultations en oncologie médicale (70,6 %) par rapport à la radio-oncologie (53,8 %) et aux autres spécialités (22,9 %).
  • L’association entre l’adoption de la santé virtuelle et le temps de déplacement n’était pas monotone, avec un pourcentage légèrement plus élevé de rendez-vous de santé virtuels effectués chez les patients vivant à 2 à 4 heures d’un centre de cancérologie (66,2 %) par rapport à ceux vivant à 1 à 2 heures (57,2 %) ou à plus de 4 heures (57,5 %) d’un centre.

Radiation 53,8 %. Traitement général 70,6 %. Autre traitement 22,9 %.

Titre du tableau : Pourcentage des patients atteints de cancer des collectivités rurales ou éloignées ayant utilisé des rendez-vous de santé virtuels au cours de l’exercice 2020-2021, par type de traitement et temps de déplacement

Type de traitement: Radiation Type de traitement: Général Type de traitement: Autre Temps de déplacement: 1 à 2 heures Temps de déplacement: 2 à 4 heures Temps de déplacement: ≥ 4 heures
53,8 % 70,6 % 22,9 % 57,2 % 66,2 % 57,5 %

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer


Priorité  5 Mesure 1 : Offrir de l’information et du soutien aux personnes atteintes de cancer, aux familles et aux aidants

Sujet : Améliorer l’accès aux dossiers médicaux partagés
Titre de l’image : Rapport entre le nombre de médecins inscrits à CareConnect et le nombre de médecins uniques ayant des privilèges dans chaque autorité de la santé
Importants messages d’avertissement/limitations :

  • Les données ont été fournies sous forme agrégée par l’autorité provinciale ou régionale de la santé. Il est possible que certains médecins aient des privilèges dans deux autorités de santé distinctes et soient donc comptés deux fois dans le numérateur ou le dénominateur.
  • Comprend uniquement les médecins ayant des privilèges dans l’une des autorités régionales ou provinciales de la santé. Les données excluent tous les médecins n’ayant pas de privilèges.

Ensemble 0,9 %

Source des données : Agences et programmes provinciaux de lutte contre le cancer