Dépistage du cancer du col de l’utérus au Canada : rapport sur le rendement des programmes de 2009 à 2011 (2013)

Dans ce rapport de 2013, obtenez de l’information sur 12 indicateurs de rendement des programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus pour les années 2009 à 2011

Ce rapport présente des données pour des années 2009 à 2011 sur 12 indicateurs de rendement des programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 20 à 69 ans. Ce rapport décrit également le recours au test de détection du VPH et à la vaccination, et donne de l’information plus détaillée sur le cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 20 à 24 ans, notamment le sous-type histologique (carcinome épidermoïde et carcinomes non épidermoïdes).

Les 12 indicateurs de rendement des programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus sont organisés en cinq domaines qui aident à surveiller la progression du dépistage du cancer du col de l’utérus :

  • couverture;
  • rendement de la cytologie;
  • capacité du système;
  • suivi;
  • résultats.

Les résultats fournissent de l’information sur le rendement et les résultats des programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus partout au Canada.

La façon dont les programmes de dépistage du cancer du col de l’utérus sont organisés varie dans l’ensemble du pays. Huit provinces ont fourni des données pour ce rapport : Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador. Chaque province a examiné et approuvé les données et le rapport concernant son programme de dépistage du cancer du col de l’utérus. De plus, l’ensemble des provinces et des territoires ont été tenus informés en ce qui concerne le processus.

Des études indiquent que des femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus infiltrant n’avaient pas subi de dépistage dans les cinq années précédant le diagnostic, n’avaient pas fait l’objet d’un suivi approprié après un test Pap anormal ou que le test Pap avait échoué à détecter leur cancer. Par conséquent, il est essentiel de surveiller et d’évaluer le dépistage du cancer du col de l’utérus pour faire en sorte que les Canadiennes reçoivent des services de haute qualité en matière de prévention du cancer.

Le dépistage avec le test Pap ou la cytologie cervicale a grandement diminué l’incidence du cancer du col de l’utérus et la mortalité liée à la maladie au Canada. Cependant, plus de 1 400 Canadiennes reçoivent un diagnostic de cancer du col de l’utérus infiltrant chaque année.

Document à télécharger (en anglais seulement)

Cervical-Cancer-Screen-Perform-2011-EN

Taille du fichier 2 MB | 92 pages