Statistiques clés : alimentation saine au Canada

Accédez aux données sur l’alimentation saine, la sécurité alimentaire, le surpoids et l’obésité dans l’ensemble du Canada

Dans cette ressource sur les politiques en matière d’alimentation saine

Statistiques clés

  • Au Canada, 5,1 % des cas de cancer sont attribuables à un excès de poids1.
  • En 2016, 30 % des Canadiens âgés de 12 ans et plus ont déclaré qu’ils consommaient des fruits et des légumes au moins cinq fois par jour2.
  • L’insécurité alimentaire des ménages au Canada est estimée à 7,2 % (taux normalisé selon l’âge, 18 ans et plus), les femmes étant plus touchées que les hommes3.
  • La consommation de fruits et de légumes variait aussi en fonction du revenu des ménages. Le pourcentage de Canadiens âgés de 12 ans et plus qui consommaient des fruits et des légumes au moins cinq fois par jour était le plus élevé dans le quintile des ménages ayant le revenu le plus élevé (33 %)2. La consommation de fruits et de légumes est liée au quintile de revenu, les taux de consommation augmentant avec le revenu3.

Canadiens (âgés de 18 ans et plus) classés comme étant en surpoids ou obèses (années 2015 et 2016 combinées)

Lorsque l’on examine les données de 2015 et 2016, cette carte et ce tableau offrent un aperçu du nombre de Canadiens âgés de 18 ans et plus qui sont classés comme étant en surpoids ou obèses par quintile de revenu du ménage, ainsi que par province, territoire et grande ville métropolitaine.

La carte du Canada montre les pourcentages ventilés selon la province ou le territoire et les 26 grandes villes métropolitaines (classées) comme suit : Colombie-Britannique : 56,8 % dans l’ensemble de la province; 58,5 % à Victoria (classée 8e); 52,1 % dans la région du Grand Vancouver (classée 2e) et 45,2 % dans la ville de Vancouver (classée 1re). Alberta : 65,1 % dans l’ensemble de la province; 64,6 % à Edmonton (classée 18e) et 62,7 % à Calgary (classée 14e). Saskatchewan : 69,7 % dans l’ensemble de la province; 66,1 % à Saskatoon (classée 22e) et 69,1 % à Regina (classée 25e). Manitoba : 64,6 % dans l’ensemble de la province; 61 % à Winnipeg (classée 12e). Ontario : 61,4 % dans l’ensemble de la province; 63,5 % à Kitchener-Cambridge-Waterloo (classée 15e); 60 % à Ottawa (classée 10e); 59,5 % à London (classée 9e); 64 % à Oshawa (classée 16e); 64,9 % à St. Catharines-Niagara (classée 20e); 65,9 % à Windsor (classée 21e); 53,1 % dans la ville de Toronto (classée 3e); 64,5 % à Hamilton (classée 17e) et 56,4 % dans la région du Grand Toronto (classée 5e). Québec : 60,7 % dans l’ensemble de la province; 60,1 % à Sherbrooke (classée 11e); 57,4 % à Québec (classée 6e); 58 % dans la région du Grand Montréal (classée 7e); 55,2 % dans la ville de Montréal (classée 4e) et 61,5 % dans la région du Grand Ottawa (classée 13e). Nouveau-Brunswick : 73,1 % dans l’ensemble de la province et 76,1 % à Moncton (classée 26e). Nouvelle-Écosse : 69,4 % dans l’ensemble de la province et 64,8 % à Halifax (classée 19e). Île-du-Prince-Édouard : 70,8 % dans l’ensemble de la province et 69 % dans le centre urbain de l’Î.-P.-É. (classé 24e). Terre-Neuve-et-Labrador : 73 % dans l’ensemble de la province et 67,5 % à St. John’s (classée 23e). Yukon : 67,4 % dans l’ensemble du territoire. Territoires du Nord-Ouest : 72,5 % dans l’ensemble du territoire. Nunavut : 62,4 % dans l’ensemble du territoire.

Tableaux de données : Canadiens (âgés de 18 ans et plus) classés comme faisant de l’embonpoint ou étant obèses (années 2015 et 2016 combinées) par province et par territoire

Province ou territoire Pourcentage des Canadiens âgés de 18 ans et plus classés comme faisant de l’embonpoint ou étant obèses
Terre-Neuve-et-Labrador 73,0 %
Île-du-Prince-Édouard 70,8 %
Nouvelle-Écosse 69,4 %
Nouveau-Brunswick 73,1 %
Québec 60,7 %
Ontario 61,4 %
Manitoba 64,6 %
Saskatchewan 69,7 %
Alberta 65,1 %
Colombie-Britannique 56,8%
Territoire du Yukon 67,4%
Territoires du Nord-Ouest 72,5%
Nunavut 62,4%

Tableaux de données : Canadiens (âgés de 18 ans et plus) classés comme faisant de l’embonpoint ou étant obèses (années 2015 et 2016 combinées) par région métropolitaine, pourcentages classés

Grande région métropolitaine Classement du rendement a Pourcentage des Canadiens âgés de 18 ans et plus classés comme faisant de l’embonpoint ou étant obèses
Ville de Vancouver, C.-B. 1 45,2 %
Grand Vancouver, C.-B. 2 52,1 %
Ville de Toronto, Ont. 3 53,1 %
Ville de Montréal, Qc 4 55,2 %
Grand Toronto, Ont. 5 56,4 %
Québec, Qc 6 57,4 %
Grand Montréal, Qc 7 58,0 %
Victoria, C.-B. 8 58,5 %
London, Ont. 9 59,5 %
Ottawa, Ont. 10 60,0 %
Sherbrooke, Qc 11 60,1 %
Winnipeg, Man. 12 61,0 %
Grand Ottawa, Ont./Qc 13 61,5 %
Calgary, Alb. 14 62,7 %
Kitchener-Cambridge-Waterloo, Ont. 15 63,5 %
Oshawa, Ont. 16 64,0 %
Hamilton, Ont. 17 64,5 %
Edmonton, Alb. 18 64,6 %
Halifax, N.-É. 19 64,8 %
St. Catharines-Niagara, Ont. 20 64,9 %
Windsor, Ont. 21 65,9 %
Saskatoon, Sask. 22 66,1 %
St. John’s, T.-N.-L. 23 67,5 %
Centres urbains de l’Î.-P.-É. 24 69,0 %
Regina, Sask. 25 69,1 %
Moncton, N.-B. 26 76,1 %

REMARQUES

a Les pourcentages sont classés du plus faible au plus élevé.
Source des données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes.
Les répondants sont classés comme étant obèses ou faisant de l’embonpoint en fonction de leur IMC ajusté, selon la norme internationale. Les femmes âgées de 18 à 55 ans qui étaient enceintes ou qui n’ont pas répondu aux questions relatives à la grossesse ont été exclues de l’analyse.
Les territoires n’étaient pas inclus dans l’analyse des revenus.

Canadiens (âgés de 12 ans et plus) déclarant consommer des fruits ou des légumes au moins cinq fois par jour (années 2015 et 2016 combinées)

Lorsque l’on examine les données de 2015 et 2016, cette carte et ce tableau offrent un aperçu du nombre de Canadiens adultes âgés de 12 ans et plus qui déclarent consommer des fruits ou des légumes plus de cinq fois par jour, par quintile de revenu du ménage, ainsi que par province, territoire et grande ville métropolitaine.

La carte du Canada montre les pourcentages ventilés selon la province ou le territoire et les 26 grandes villes métropolitaines (classées) comme suit : Colombie-Britannique : 30,8 % dans l’ensemble de la province; 36,9 % à Victoria (classée 4e); 29,6 % dans la région du Grand Vancouver (classée 13e) et 27,6 % dans la ville de Vancouver (classée 16e). Alberta : 30 % dans l’ensemble de la province; 30,3 % à Edmonton (classée 9e) et 20,7 % à Calgary (classée 12e). Saskatchewan : 28,2 % dans l’ensemble de la province; 30,1 % à Saskatoon (classée 11e) et 27,6 % à Regina (classée 16e). Manitoba : 27,3 % dans l’ensemble de la province; 26,7 % à Winnipeg (classée 18e). Ontario : 27,8 % dans l’ensemble de la province; 33,4 % à Kitchener-Cambridge-Waterloo (classée 7e); 32,8 % à Ottawa (classée 8e); 30,2 % à London (classée 10e); 27,9 % à Oshawa (classée 15e); 26,8 % à St. Catharines-Niagara (classée 17e); 25,6 % à Windsor (classée 21e); 24,9 % dans la ville de Toronto (classée 23e); 26,4 % à Hamilton (classée 20e) et 26,4 % dans la région du Grand Toronto (classée 20e). Québec : 38,6 % dans l’ensemble de la province; 42,9 % à Sherbrooke. La carte du Canada montre les pourcentages ventilés selon la province ou le territoire et les 26 grandes villes métropolitaines (classées) comme suit : Colombie-Britannique : 56,8 % dans l’ensemble de la province; 58,5 % à Victoria (classée 8e); 52,1 % dans la région du Grand Vancouver (classée 2e) et 45,2 % dans la ville de Vancouver (classée 1re). Alberta : 65,1 % dans l’ensemble de la province; 64,6 % à Edmonton (classée 18e) et 62,7 % à Calgary (classée 14e). Saskatchewan : 69,7 % dans l’ensemble de la province; 66,1 % à Saskatoon (classée 22e) et 69,1 % à Regina (classée 25e). Manitoba : 64,6 % dans l’ensemble de la province; 61 % à Winnipeg (classée 12e). Ontario : 61,4 % dans l’ensemble de la province; 63,5 % à Kitchener-Cambridge-Waterloo (classée 15e); 60 % à Ottawa (classée 10e); 59,5 % à London (classée 9e); 64 % à Oshawa (classée 16e); 64,9 % à St. Catharines-Niagara (classée 20e); 65,9 % à Windsor (classée 21e); 53,1 % dans la ville de Toronto (classée 3e); 64,5 % à Hamilton (classée 17e) et 56,4 % dans la région du Grand Toronto (classée 5e). Québec : 60,7 % dans l’ensemble de la province; 60,1 % à Sherbrooke (classée 11e); 57,4 % à Québec (classée 6e); 58 % dans la région du Grand Montréal (classée 7e); 55,2 % dans la ville de Montréal (classée 4e) et 61,5 % dans la région du Grand Ottawa (classée 13e). Nouveau-Brunswick : 73,1 % dans l’ensemble de la province et 76,1 % à Moncton (classée 26e). Nouvelle-Écosse : 69,4 % dans l’ensemble de la province et 64,8 % à Halifax (classée 19e). Île-du-Prince-Édouard : 70,8 % dans l’ensemble de la province et 69 % dans le centre urbain de l’Î.-P.-É. (classé 24e). Terre-Neuve-et-Labrador : 73 % dans l’ensemble de la province et 67,5 % à St. John’s (classée 23e). Yukon : 67,4 % dans l’ensemble du territoire. Territoires du Nord-Ouest : 72,5 % dans l’ensemble du territoire. Nunavut : 62,4 % dans l’ensemble du territoire (classé 1er); 39,9 % à Québec (classée 2e); 37,8 % dans la région du Grand Montréal (classée 3e); 36,5 % dans la ville de Montréal (classée 5e) et 34,2 % dans la région du Grand Ottawa (classée 6e). Nouveau-Brunswick : 27 % dans l’ensemble de la province et 27,9 % à Moncton (classée 15e). Nouvelle-Écosse : 24,1 % dans l’ensemble de la province et 25,2 % à Halifax (classée 22e). Île-du-Prince-Édouard : 28,8 % dans l’ensemble de la province et 28,4 % dans le centre urbain de l’Î.-P.-É. (classé 14e). Terre-Neuve-et-Labrador : 20,4 % dans l’ensemble de la province et 26,6 % à St. John’s (classée 19e). Yukon : 28,5 % dans l’ensemble du territoire. Territoires du Nord-Ouest : 24,9 % dans l’ensemble du territoire. Nunavut : 25,2 % dans l’ensemble du territoire. Le graphique présente aussi un diagramme en barres qui montre en pourcentage la consommation par quintile de revenu : Q1 (revenu le plus faible) : 28 % Q2 : 30 % Q3 : 31 % Q4 : 32 % Q5 (revenu le plus élevé) : 33 %

Tableaux de données : Canadiens (âgés de 12 ans et plus) déclarant consommer des fruits et des légumes au moins cinq fois par jour (années 2015 et 2016 combinées) par province et par territoire

Province ou territoire Pourcentage des Canadiens âgés de 12 ans et plus consommant des fruits ou des légumes au moins cinq fois par jour
Terre-Neuve-et-Labrador 20,4 %
Île-du-Prince-Édouard 28,8 %
Nouvelle-Écosse 30,0 %
Nouveau-Brunswick 27,0 %
Québec 38.6 %
Ontario 27,8 %
Manitoba 27,3 %
Saskatchewan 24,1 %
Alberta 28,2 %
Colombie-Britannique 30,8 %
Territoire du Yukon 28,5 %
Territoires du Nord-Ouest 24,9 %
Nunavut 22,5 %

Tableaux de données : Canadiens (âgés de 12 ans et plus) déclarant consommer des fruits ou des légumes au moins cinq fois par jour (années 2015 et 2016 combinées) par région métropolitaine, pourcentages classés

Grande région métropolitaine Classement du rendement a Pourcentage des Canadiens âgés de 12 ans et plus consommant des fruits ou des légumes au moins cinq fois par jour
Sherbrooke, Qc 1 42,9 %
Quebec City, Qc 2 39,9 %
Grand Montréal, Qc 3 37,8 %
Victoria, C.-B. 4 36,9 %
Ville de Montréal, Qc 5 36,5 %
Grand Ottawa, Ont./Qc 6 34,2 %
Kitchener-Cambridge-Waterloo, Ont. 7 33,4 %
Ottawa, Ont. 8 32,8 %
Edmonton, Alb. 9 30,3 %
London, Ont. 10 30,2 %
Saskatoon, Sask. 11 30,1 %
Calgary, Alb. 12 20,7 %
Grand Vancouver, C.-B. 13 29,6 %
Centres urbains de l’Î.-P.-É. 14 28,4 %
Oshawa, Ont. T 15 27,9 %
Moncton, N.-B. T 15 27,9 %
Regina, Sask. T 17 27,6 %
Ville de Vancouver, C.-B. T 17 27,6 %
St. Catharines-Niagara, Ont. 19 26,8 %
Winnipeg, Man. 20 26.7 %
St. John’s, T.-N.-L. 21 26,6 %
Hamilton, Ont. T 22 26,4 %
Grand Toronto, Ont. T 22 26,4 %
Windsor, Ont. 24 25,6 %
Halifax, N.-É. 25 25,2 %
Ville de Toronto, Ont. 26 24,9 %

REMARQUES

a Les pourcentages sont classés du plus faible au plus élevé.
T Égalité au classement.
Source des données : Statistique Canada, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes.
Les territoires n’étaient pas inclus dans l’analyse des revenus.


Références

1 Krueger, H., Andres, E. N., Koot, J. M. et Reilly, B. D. (2016). The economic burden of cancers attributable to tobacco smoking, excess weight, alcohol use, and physical inactivity in Canada. Current Oncology, 23(4), 241-249. doi: http://dx.doi.org/10.3747/co.23.2952.

2 Statistique Canada. (2017). Feuillets d’information de la santé : Consommation de fruits et de légumes, 2016. Disponible à l’adresse : http://www.statcan.gc.ca/pub/82-625-x/2017001/article/54860-fra.htm.

3 Agence de la santé publique du Canada. Outil de données sur les inégalités en santé. Disponible à l’adresse : https://sante-infobase.canada.ca/inegalites-en-sante/outil-de-donnees/?HR=0&Cate=1&Ind=58&Strata=52&MS=CrudeRate&Sex=BMF&VIEW=0