[skip to content]
Les chercheurs canadiens collaborent afin dobtenir des réponses sur le développement du cancer, des maladies du cœur et dautres maladies chroniques
22 mars 2012

Les chercheurs canadiens collaborent afin dobtenir des réponses sur le développement du cancer, des maladies du cœur et dautres maladies chroniques

Le Partenariat canadien contre le cancer s’associe à Génome Canada et aux Instituts de recherche en santé du Canada

Dans le cadre d’une nouvelle collaboration entre le Partenariat canadien contre le cancer (le Partenariat), Génome Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), les chercheurs canadiens auront la possibilité de faire usage de la plus imposante base de données sur la recherche en santé de la population du pays et d’y contribuer.

Cette collaboration s’inscrit dans le concours intitulé La génomique et la santé personnalisée, organisé par Génome Canada et les IRSC. Les équipes de recherche qui réussissent le concours auront la possibilité d’accéder aux données pancanadiennes et de les utiliser, et ce, par l’entremise du projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED), qui est financé par le Partenariat. De plus, les projets de recherche axés sur les maladies cardiovasculaires qui répondent à l’appel de demandes pourraient être admissibles à un financement partagé offert par le Partenariat.

Les résultats de telles recherches permettront d’enrichir l’ampleur des études scientifiques que le PPCED pourra appuyer à l’avenir et également d’élargir la portée de l’information disponible par l’intermédiaire de ce dernier au fur et à mesure que son dépôt de données s’agrandit. Avec le temps, cette puissante ressource financée par les deniers publics permettra au milieu de la recherche de répondre à des questions cruciales sur le développement des maladies du cœur, du cancer et d’autres maladies chroniques.

Le concours La génomique et la santé personnalisée vise les projets qui démontreront comment la recherche fondée sur la génomique peut contribuer à une approche de la santé davantage axée sur les données probantes et améliorer le rapport coût-efficacité du système de santé. Outre le Partenariat, le Consortium sur les cellules souches du cancer est également un partenaire financier.

« Notre collaboration avec Génome Canada et les IRSC signifie que le milieu élargi de la recherche pourra tirer avantage plus tôt des données recueillies dans le cadre du PPCED puisqu’ils pourront les utiliser dans les prochaines années », affirme la Dre Heather Bryant, vice-présidente de la lutte contre le cancer du Partenariat. « Nous sommes reconnaissants envers le nombre croissant de Canadiennes et de Canadiens qui se portent volontaires pour communiquer des renseignements sur leur santé et leurs habitudes au PPCED dans le but d’aider les chercheurs à mieux comprendre pourquoi certaines personnes contractent une maladie du cœur, un cancer ou une maladie chronique alors que d’autres, non. »

Le projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED) est la plus importante étude du genre à ce jour au Canada. Il s’agit d’une étude de cohorte prospective, ce qui signifie que les chercheurs suivent sur une longue période un grand groupe de gens venant de régions et de milieux divers. Les chercheurs recueillent et analysent régulièrement des données sur la santé et d’autres aspects, de même que des échantillons, de sang et d’urine par exemple. Cette méthode permettra de dresser un portrait relativement complet de la santé et des habitudes des participants, notamment de leur alimentation, de leur degré d’activité physique et de l’évolution de ces facteurs avec le temps. Des variables environnementales sont également consignées, telles que les endroits où les participants vivent et travaillent. La collecte de données sur la santé des Canadiens et des Canadiennes âgés de 35 à 69 ans venant de différents endroits du pays appuiera la recherche de pointe au Canada et à l’étranger pendant des décennies.